Dani Pedrosa (Honda)
Dani Pedrosa (Honda) | DR

GP du Japon - MotoGP: Pedrosa aligne un deuxième succès de suite

Publié le , modifié le

Dani Pedrosa (Honda) a remporté le Grand Prix du Japon, catégorie MotoGP, dimanche sur le circuit de Motegi. Pedrosa ne possède plus que 28 points de retard sur son compatriote, Jorge Lorenzo, à trois courses de la fin de la saison.

Pedrosa est inarrêtable. Le Catalan a signé son cinquième succès de la saison, le deuxième consécutif après le GP d'Aragon, en devançant ses compatriotes Jorge Lorenzo (Yamaha) et Alvaro Bautista (Honda) sur le circuit de Motegi. Avec ce résultat, il ne possède plus que 28 points de retard sur Lorenzo, leader du Championnat du monde alors qu'il reste 75 points à distribuer au cours des trois dernières courses de la saison.

Devant 37.000 spectateurs, Lorenzo, qui avait signé la 50e position de pointe de sa carrière, a été le plus prompt à s'élancer suivi de Pedrosa et de son coéquipier chez Yamaha, Ben Spies. Ce dernier, qui aura décidément vécu une très mauvaise saison, sans même monter sur un podium en 15 courses, est tombé dans le premier tour. Le Français Randy de Puniet (Aprilia) et le Colombien Yonny Hernandez (Kawasaki), respectivement premier et troisième de la catégorie CRT devaient connaître le même sort quelques minutes après. Lorenzo et Pedrosa creusaient ensuite rapidement un écart sur le troisième, le Britannique Cal Crutchlow (Yamaha) et après 10 tours, Pedrosa passait Lorenzo sans coup férir et lui prenait une demie seconde au tour pendant trois boucles avant de voir se stabiliser l'écart. 

Stoner rassurant

Lorenzo, qui peut finir deuxième derrière Pedrosa lors des courses restantes tout en étant titré en fin d'année, ne tentait visiblement pas l'impossible, comme en Aragon et engrangeait 20 points, contre 25 au vainqueur. L'Australien Casey Stoner (Honda), qui revient de blessure, a pris une 5e place prometteuse à deux semaines du Grand Prix d'Australie où il voudrait briller avant de prendre sa retraite sportive.

Auparavant, en Moto2, Marc Marquez (Suter) s'était un peu plus rapproché du titre mondial en résistant aux assauts de son principal adversaire, Pol Espargaro (Kalex). En Moto3, le Britannique Danny Kent (KTM) avait signé le premier succès de sa carrière alors que son coéquipier, l'Allemand Sandro Cortese, qui pouvait être sacré champion du monde dès dimanche, tombait à trois virages de l'arrivée et terminait 6e.

AFP