Franchitti contraint à la retraite

Publié le , modifié le

L'Ecossais Dario Franchitti, triple vainqueur des célèbres 500 miles d'Indianapolis, a été contraint de mettre fin à sa carrière sportive, à 40 ans, sur recommandations médicales après avoir été grièvement blessé dans un terrible accident au GP de Houston.

"Un mois après l'accident et en me basant sur les avis des médecins qui  m'ont soigné, la meilleure chose que j'aie à faire est d'arrêter la course", a  affirmé Franchitti, quadruple champion d'IndyCar, dans un communiqué. Le 7 octobre, la voiture de l'Ecossais avait été propulsée en l'air, heurté  les rails de sécurité et s'était morcelée mais n'avait pas pris feu. Transporté  d'urgence à l'hôpital, "conscient et alerte" selon les organisateurs,  Franchitti avait été victime d'une commotion cérébrale, d'une fracture au dos  et d'une fracture de la cheville droite.

"Ils ont été très clairs: les risques encourus en course sont trop grands  et pourraient nuire à ma santé. Alors, je n'ai d'autre choix que de m'arrêter",  a ajouté le pilote écossais, vainqueur de 31 courses en IndyCar, et de trois  500 miles (2007, 2010 et 2012). En 265 courses d'IndyCar à partir de 1997, Franchitti a remporté quatre  titres de champion (2007, 2009, 2010, 2011), rejoignant l'Américain Mario  Andretti, derrière l'intouchable A.J. Foyt et ses sept couronnes.

AFP