Webber refait surface

Publié le , modifié le

Passé entre les gouttes, Mark Webber a annoncé la couleur, samedi matin lors de la 3e séance d'essais libres du GP de Belgique. L'Australien s'est offert le meilleur temps, repoussant de trois secondes le chrono de Fernando Alonso qui avait dominé les tours de circuits vendredi. A Spa-Francorchamps, le duel entre les deux hommes s'annonce prometteur. Méfiance tout de même: les McLaren et les Renault ont montré qu'il faudrait aussi compter sur elles.

Il pleut sur les Ardennes. La F1 a bien pris ses quartiers en Belgique sur le circuit de Spa-Francorchamps. Il en était pourtant un qui piaffait d'impatience à l'allumage du feu vert. Fernando Alonso court après deux lièvres. Sa première victoire à Spa et sa troisième couronne mondiale. C'était une raison suffisante pour l'Espagnol de faire claquer les temps.  Lors de la 2e séance, en début d'après-midi, le double champion du monde a bouclé son 24e et dernier tour lancé en 1 min 49 sec 032/1000, soit 125/1000 de mieux que l'Allemand Adrian Sutil (Force India). Et 11 secondes plus vite que le matin, sous la pluie.

Au vu des essais libres, la principale menace des Ferrari viendra des McLaren, dans le coup à chaque séance. Lewis Hamilton, 2e temps le matin et 3e l'après-midi, a fait un tout petit peu mieux que son compère Jenson Button (6e et 7e temps). Chez Red Bull, on s'est contenté de travaillé sur le "set-up" de la voiture sans chercher la performance. Résultat, Vettel est 6e et Webber 18e. Pour sa première apparition sur une Renault, le diffuseur soufflé (F-Duct), très utile à la sortie des courbes très rapides du circuit de Spa, a fait des merveilles. 3e temps le matin et 4e l'après-midi, Kubica doit avoir le sourire.

Et Webber resurgit

Comme vendredi, la pluie a joué les trouble-fête, samedi matin pour la dernière répétition avant la séance qualificative. Loin du compte la veille, Mark Webber a remis les choses au clair en s'offrant le meilleur temps de la 3e séance d'essais libres. En 1 min 46 sec 106/1000, il efface de trois secondes le temps d'Alonso et signe un chrono de 2/10 de mieux que le chrono de Giancarlo Fisichella qui était parti en pole position l'an dernier. L'Australien de Red Bull n'a bouclé que 10 tours lancés, mais cela lui a suffi pour devancer de 117/1000 le Britannique Lewis Hamilton (McLaren) et de 290/1000 l'Allemand Sebastian Vettel, sur l'autre Red Bull. Jenson Button confirme le retour en force des Flèches d'Argent avec le 4e temps pour le champion du monde en titre.

Fernando Alonso a été moins étincelant que la veilel et se contente du 6e temps devant son coéquipier Felipe Massa. La séance a de nouveau été perturbée par une averse qui a incité la majeure partie des pilotes à rentrer aux stands à un quart d'heure de la fin. Quelques-uns ont pris leur courage à deux mains pour ressortir peaufiner les réglages de leur monoplace, à l'instar de Michael Schumacher. La météo reste indécise sur les Ardennes belges, à quelques heures des qualifications et pourrait de nouveau semer le trouble.