Mark Webber pénalisé sur la grille à Barheïn
Mark Webber | LI MING - XINHUA

Webber quitte la F1 pour Porsche

Publié le , modifié le

Dans l'air du temps depuis trois mois, le retour de Mark Webber en endurance est désormais officiel. L'Australien a annoncé sur son site internet qu'il quittait la F1 pour rejoindre Porsche. La firme de Stuttgart revient dans la discipline en 2014 avec l'ambition de gagner une 17e fois les 24 Heures du Mans.

Webber laisse donc son baquet chez Red Bull. Ce dernier fera l'objet de beaucoup de convoitises... L'Australien observera cette lutte à distance dans l'habitacle de la future LMP1 de Porsche. Ce passage à l'endurance semble ravir Webber. "C'est un honneur pour moi de rejoindre Porsche pour son retour à la catégorie reine au Mans et en WEC, a indiqué le pilote Red Bull. Porsche a écrit l'histoire en tant que constructeur et est l'incarnation de technologies exceptionnelles et de la performance au plus haut niveau. Je suis impatient d'affronter ce nouveau défi après ma carrière en F1. Porsche arrivera avec des ambitions particulièrement élevées. J'ai vraiment hâte de piloter une des voitures de course les plus rapides au monde."

La vitesse et l'expérience

Porsche a réussi un très bon coup en enrôlant Webber, 9 victoires, 36 podiums et 11 poles en 204 Grands Prix de F1. A Stuttgart, l'heure est aux éloges. "J'ai appris à apprécier les qualités de Mark lors de sa carrière en F1 , a avoué Fritz Enzinger, le directeur du projet LMP1. C'est un des meilleurs pilotes que nous pouvions imaginer pour l'équipe. Je suis absolument ravi d'avoir un pilote aussi constant et expérimenté avec nous en 2014." "Je suis vraiment heureux de bénéficier de la présence de Mark Webber dans notre projet LMP1, ce dernier étant l'un des meilleurs pilotes de F1 de notre temps, a expliqué Wolfgang Hatz, membre du conseil de Recherche et Développement dans un communiqué.

Loopings au Mans en 1999

"Mark est sans aucun doute l'un des meilleurs pilotes de course au monde. Il a l'expérience des 24 Heures du Mans et c'est en plus un passionné de Porsche depuis de nombreuses années", a ajouté Hatz. Pour ce qui est de l'expérience du Mans, Webber n'en garde pas forcément un grand souvenir puisqu'en 1999 il avait effectué des loopings aux essais et lors du warm-up le samedi matin au volant de sa Mercedes CLR. A chaque fois sans aucun dommage mais avec une belle frayeur. Sa voiture ne prendra pas le départ. Celle de Peter Dumbreck s'envolera elle aussi, en course, provoquant le retrait de Mercedes. Avec Porsche, Webber retrouve un constructeur ambitieux et qui veut renouer avec son glorieux passé en endurance dès 2014. Un défi à la taille de Webber.

Vidéo: Webber lors de la présentation de la saison de F1

Voir la video