Webber - Espagne 2010
Webber - Espagne 2010 | AFP - LLUIS GENE

Webber fait le premier pas

Publié le , modifié le

L'Australien Mark Webber s'élance dimanche en pole position au Grand Prix de Belgique. Le pilote Red Bull a réussi samedi le meilleur temps de la dernière partie des qualifications sur le circuit de Spa- Francorchamps. Le leader du championnat du monde a devancé son dauphin eu classement, Lewis Hamilton (McLaren) et le Polonais Robert Kubica (Renault). Fernando Alonso (Ferrari) s'est raté.

Mark Webber n'est pas pour rien le leader du Championnat du monde. L'Australien a remporté la première bataille des Ardennes, samedi, en signant le meilleur temps des qualifications du Grand Prix de Belgique. Sur un circuit de Spa-Francorchamps transformé en pataugeoire par la pluie, l'Australien a poursuivi sur sa lancée du matin. Dominant haut la main la dernière séance d'essais libres, le pilote Red Bull a récidivé au moment le plus important. Pour la cinquième fois de la saison, Webber partira en pole position. Pour l'écurie autrichienne, c'est tout simplement la 12e fois en 13 Grand Prix qu'une de ses monoplaces ouvrira la course.

Alors que la pluie s'était invitée pour la dernière session, Webber a dû cravacher pour arracher le meilleur temps longtemps détenu par Lewis Hamilton. En toute fin de séance, le pilote des antipodes a réussi à souffler d'un rien le chrono de référence. En 1'45"778, il devance de 85/100 le Britannique. La bataille pour le titre mondial se poursuit en première ligne de l'épreuve belge. Les efforts de Renault se sont avérés payants. Equipée d'un F-Duct (diffuseur soufflé), le Polonais Robert Kubica s'empare de la 3e place sur la grille, confirmant les bonnes dispositions de sa monoplace redevenue performante. Il s'élancera au côté de Sebastian Vettel (Red Bull) qui restait sur quatre pole positions de rang. La troisième ligne sera occupée par Jenson Button (McLaren) et Felipe Massa (Ferrari).

Schumi et Alonso loin du compte

Avec son 6e temps, le Brésilien cache quelque peu les défaillances des Ferrari. Ou plutôt les coups de poker ratés. La piste ayant été inondée par des averses en début de Q3, Fernando Alonso avait choisi de patienter et d'attendre les dernières minutes de la troisième session pour tenter de faire un bon chrono. Mal lui en a pris. La pluie a refait son apparition, empêchant tous les rivaux de Mark Webber de faire mieux. Vettel avait déjà évité le pire en début de qualifications, réussissant dans la douleur à franchir la Q1. L'Espagnol a été, lui, bien loin du compte et devra se contenter de la 10e position dimanche, après avoir pourtant frappé fort dès les premiers essais libres vendredi.

Peu en verve est assuré de partir loin des ténors dimanche après avoir écopé d'une sanction au GP de Hongrie, Michael Schumacher n'a guère été à son avantage. Sur une piste s'asséchant, le Baron Rouge a disparu dès la deuxième session. Pénalisé de dix places pour une manœuvre dangereuse sur Rubens Barrichello au Grand Prix précédent, c'est en 21e position que l'Allemand partira, derrière son coéquipier Nico Rosberg (12e temps des qualifications), sanctionné de cinq rangs pour un changement de boîte de vitesse.

La grille de départ

1re ligne:
Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault)
Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)
2e ligne:
Robert Kubica (POL/Renault)
Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)
3e ligne:
Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes)
Felipe Massa (BRA/Ferrari)
4e ligne:
Rubens Barrichello (BRA/Williams-Cosworth)
Adrian Sutil (GER/Force India-Mercedes)
5e ligne:
Nico Hülkenberg (GER/Williams-Cosworth)
Fernando Alonso (ESP/Ferrari)
6e ligne:
Jaime Alguersuari (ESP/Toro Rosso-Ferrari)
Vitantonio Liuzzi (ITA/Force India-Mercedes)
7e ligne:
Heikki Kovalainen (FIN/Lotus-Cosworth)
Nico Rosberg (GER/Mercedes) - pénalisé de 5 places pour changement de boîte de vitesse
8e ligne:
Jarno Trulli (ITA/Lotus-Cosworth)
Sébastien Buemi (SUI/Toro Rosso-Ferrari)- pénalisé de 3 places pour avoir gêné Rosberg
9e ligne:
Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari)
Bruno Senna (BRA/Hispania-Cosworth)
10e ligne:
Sakon Yamamoto (JPN/Hispania-Cosworth)
Timo Glock (GER/Virgin-Cosworth)- pénalisé de 5 places pour avoir gêné Yamamoto en Q1
11e ligne:

Michael Schumacher (GER/Mercedes) - pénalisé de 10 places après GP de Hongrie
Lucas Di Grassi (BRA/Virgin-Cosworth)
12e ligne:
Vitaly Petrov (RUS/Renault)
Pedro de la Rosa (ESP/Sauber-Ferrari)- pénalisé de 10 places pour changement de moteur