Sebastian Vettel
Sebastian Vettel et Kamui Kobayashi | AFP - TOSHIFUMI KITAMURA

Vettel: "Un grand pas en avant"

Publié le , modifié le

Vainqueur du Grand Prix du Japon pour la troisième fois en quatre ans, Sebastian Vettel (Red Bull) s'est totalement relancé au championnat, en revenant à 4 points du leader Fernando Alonso: "On a fait un grand pas en avant aujourd'hui, mais on a vu cette saison à quel point la situation change vite, d'une course à l'autre", a-t-il expliqué après son succès. "J'espère avoir la chance de remporter un 3e titre d'affilée.

- Qu'est-ce que ça fait de gagner encore une fois à Suzuka ?
Sebastian Vettel:
"Je veux remercier tout le monde ici, parce que l'ambiance est fantastique, les tribunes étaient remplies, et ça rend notre travail très spécial de courir dans ces conditions. C'est encore plus spécial quand je vois Kamui (Kobayashi) à côté de moi sur le podium, car ça n'était plus arrivé depuis qu'on courait ensemble en Formule 3. Et quand on commence à courir, on ne rêve même pas de gagner des courses ou des titres, ça semble une possibilité tellement lointaine".

- Comment s'est passé cette course ?
S.V.:
"J'ai pris un très bon départ et dès qu'il y a eu la voiture de sécurité, j'ai vu qu'une Ferrari n'était plus là. J'ai regardé la tour de chronométrage et j'ai vu que Massa était encore là, donc j'ai conclu qu'il était arrivé quelque chose à Fernando (Alonso). C'est dommage, mais ce sont des choses qui arrivent dans un championnat, tout peut arriver à chaque course. Les commissaires ont fait un très bon travail pour nettoyer la piste et à partir de là j'ai pu me concentrer sur ma course, avec une voiture fantastique. Quand on commence à courir, on rêve de pouvoir piloter un jour une voiture de course aussi efficace, c'est difficile à expliquer. En plus, tout le monde est resté très concentré dans les stands, alors qu'on aurait pu se permettre de perdre un peu de temps, vu l'écart qu'on avait creusé sur les autres. A la fin de la course, j'ai fait mon possible pour préserver les pneus et je suis resté très concentré, surtout dans le virage 13 où, avec le soleil très bas, ce n'était pas évident d'y voir quelque chose. Mais je n'ai pas pu résister au plaisir d'aller vite, car la voiture était vraiment parfaite".

- Comment voyez-vous la suite du championnat ?
S.V.:
"Depuis Spa, il y a eu beaucoup de hauts et de bas, pour Fernando et pour moi, car il ne faut pas oublier que j'ai abandonné à Monza (ndlr: suite à une panne d'alternateur). Je ne veux pas parler du championnat, même si j'espère avoir la chance de remporter un 3e titre d'affilée. On a fait un grand pas en avant aujourd'hui, mais on a vu cette saison à quel point la situation change vite, d'une course à l'autre. Cette saison est différente pour tout le monde, très serrée, et on se rend compte de plus en plus que les qualifications restent très importantes, contrairement à ce que beaucoup disaient en début de saison. Et même quand on commence bien une séance de qualifications, en Q1 et en Q2, on peut très bien se rater en Q3, donc c'est compliqué. C'est aussi la première fois qu'on a trois fois deux Grands Prix d'affilée en fin de saison, et ce n'est pas évident à gérer. On va continuer à faire le maximum dans les cinq prochaines courses, et après seulement on additionnera les points. Si ça suffit (pour remporter le titre), tant mieux, et sinon tant pis".

AFP