Australie Vettel 2011
L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) | AFP - PAUL CROCK

Vettel se fait la malle

Publié le , modifié le

Déjà vainqueur du premier Grand Prix de la saison en Australie, Sebastian Vettel a de nouveau survolé la course en Malaisie. Sur le circuit de Sepang, le pilote allemand, jamais inquiété, pas même par la pluie, n'a laissé que des miettes à la concurrence. Button (McLaren) et Heidfeld (Lotus Renault) complètent le podium, devant Webber (Red Bull) et Massa (Ferrari). Alonso (Ferrari) et Hamilton (McLaren) ont payé leur fougue excessive.

Il y a eu deux courses à Sepang ce dimanche. Celle de Sebastian Vettel et celle des autres. L'Allemand, auteur d'un cavalier seul, a signé en Malaisie la 12e victoire de sa carrière au terme d'un Grand Prix maîtrisé de bout en bout. Parti en position de pointe, le champion du monde en titre s'envole parfaitement et vire en tête au premier virage. Personne ne le reverra plus. Au volant d'une Red Bull plus dominatrice que jamais, Vettel gère son avance comme un vieux briscard, sans taper dans ses pneus et remettant un bon coup de collier quand la concurrence semble se rapprocher. Et ce n'est pas non plus la pluie qui est tombée par intermittence sur Sepang qui allait entraver la marche victorieuse de l'empereur Vettel.. Ce dernier réalise également une excellente opération comptable grâce à ce succès au classement général puisqu'il possède déjà 24 points d'avance sur Button après deux courses !

Hamilton et Alonso s'accrochent

En dépit de sa bonne volonté, McLaren ne peut pas encore prétendre rivaliser avec Red Bull. Certes, Button termine deuxième après une course stratégique sans accroc. Mais le Britannique est loin, très loin, en performance pure. Son coéquipier Lewis Hamilton, quant à lui, a encore payé son excès de fougue après une superbe bagarre avec un autre sanguin du peloton, Fernando Alonso. Au bilan, les deux monoplaces ont fini par se toucher et fait perdre les places d'honneur aux belligérants qui terminent 6e (Alonso) et 7e (Hamilton).Et même 8e pour l'Anglais, pénalisé de vingt secondes pour avoir changé plusieurs fois de trajectoire dimanche alors que Fernando Alonso (Ferrari) l'attaquait, ce qui le fait rétrograder d'une place au Grand Prix de Malaisie de Formule 1. Arrivé 7e, 18 secondes devant Kamui Kobayashi (Sauber) le Britannique perd donc une position au profit du Japonais, et se retrouve 8e.

Si le sans-faute de Vettel a pu lasser les amateurs de suspense, ce Grand Prix de Malaisie aura quand même valu pour ses nombreux rebondissements derrière l'intouchable leader. Les Lotus-Renault ont ainsi animé les avant-postes et la troisième place de Nick Heidfeld est pleine de promesses pour l'écurie franco-britannique. Quatrième, Mark Webber s'est lui aussi battu comme un lion. En prise avec des problèmes de Kers, obligé de s'arrêter à quatre reprises aux stands, l'Australien s'est tout de même offert une remontée d'anthologie pour échouer au pied du podium. Un podium qui va devoir s'habituer à être foulé par Sebastian Vettel très souvent cette saison.

Les classements : 

Classement de la course : 

1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) les 310,408 km en 1h37:39.832 (moyenne: 190,700 km/h)
2. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) à 3.261
3. Nick Heidfeld (GER/Lotus-Renault) à 25.075
4. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 26.384
5. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 36.958
6. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 37.248
7. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) à 1:06.439
8. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes) à 1:09.957
9. Michael Schumacher (GER/Mercedes) à 1:24.896
10. Paul di Resta (SCO/Force India-Mercedes) à 1:31.563
11. Adrian Sutil (GER/Force India-Mercedes) à 1:41.379
12. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 1 tour
13. Sébastien Buemi (SUI/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
14. Jaime Alguersuari (ESP/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
15. Heikki Kovalainen (FIN/Team Lotus) à 1 tour
16. Timo Glock (GER/Virgin-Cosworth) à 2 tours
17. Vitaly Petrov (RUS/Lotus-Renault) à 4 tours

Classement des pilotes:

1. Sebastian Vettel (GER) 50,0 pts
2. Jenson Button (GBR) 26,0
3. Lewis Hamilton (GBR) 22,0
4. Mark Webber (AUS) 22,0
5. Fernando Alonso (ESP) 20,0
6. Felipe Massa (BRA) 16,0
7. Nick Heidfeld (GER) 15,0
8. Vitaly Petrov (RUS) 15,0
9. Kamui Kobayashi (JPN) 6,0
10. Sébastien Buemi (SUI) 4,0
11. Adrian Sutil (GER) 2,0
12. Michael Schumacher (GER) 2,0
13. Paul di Resta (SCO) 2,0

Classement des constructeurs:

1. Red Bull 72,0 pts
2. McLaren 48,0
3. Ferrari 36,0
4. Lotus-Renault 30,0
5. Sauber 6,0
6. Toro Rosso 4,0
7. Force India 4,0
8. Mercedes GP 2,0

Julien Lamotte