Vettel Webber podium Sao paulo
Sebastian Vettel et Mark Webber sur le podium de Sao paulo | VANDERLEI ALMEIDA / AFP

Vettel remporte le dernier GP au Brésil

Publié le , modifié le

Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) a terminé en beauté la saison 2014 en s'imposant au GP du Brésil. L'Allemand vient d'enchaîner sa neuvième victoire d'affilée, la treizième cette année, et n'a pas laissé d'espoir à son coéquipier Mark Webber. L'Australien quitte la F1 sur une 2e place devant Fernando Alonso (Ferrari). Romain Grosjean (Lotus) a explosé son moteur dès le 4e tour.

Une page se tourne en F1. Mark Webber quitte les monoplaces pour l'endurance avec Porsche. Avant ce retour aux sources, l'Australien aurait tant aimé sortir par la grande porte, sur une victoire qui le fuit depuis le 8 juillet 2012 à Silverstone. Elle ne s'est jamais ouverte parce que son coéquipier Sebastian Vettel avait le pied dessus. L'Allemand ne partage rien, surtout quand il s'agit de victoire. Tout juste consent-il à arroser Webber au champagne sur le podium… A Sao Paulo, Vettel a donc mis un point d'honneur à s'imposer une nouvelle fois. Neuf victoires de rang, série en cours, on ne rigole pas avec les records dans le clan du quadruple champion du monde. L'Allemand a laissé les miettes d'une deuxième place à Webber quand un geste envers son futur ex-coéquipier l'aurait rendu humain. Senna l'avait fait avec Berger au Japon en 1991. Rien ne l'y obligeait mais il avait eu ce geste de seigneur. Même Schumacher avait donné la victoire à Barrichello à Indianapolis (2002) en ralentissant pour que les deux Ferrari terminent ex-aequo. L'appétit de Vettel est encore trop gros pour ce genre de geste.

Zéro pointé pour Lotus

Surpris au départ par Nico Rosberg, Vettel avait vraiment les crocs n'a pas tardé à se remettre en tête. Un tour plus tard sur la ligne, il portait une attaque imparable sur la Mercedes. C'était le début d'un cavalier seul tout juste retardé par un couac de son équipe au moment de changer ses pneus …qui n'était pas prêts. Webber arrivait lui derrière mais sans pouvoir doubler son coéquipier. L'Australien avait remonté deux places mais il ne ferait pas mieux. Derrière, on ne trouvait pas Romain Grosjean dont le moteur avait lâché dès le 4e tour mais Fernand Alonso. Lotus perdait ainsi tout espoir de 3e place sur le podium des constructeurs. Ferrari était soulagé… Quant à Massa, en partance de la Scuderia après sept saisons, il avait la 4e place dans le viseur avant d'écoper d'une pénalité pour avoir mangé la ligne blanche à l'entrée des stands. Le neuvième podium d'Alonso cette saison (dont deux victoires), associé à  une septième place de Felipe Massa pour sa dernière course dans une Ferrari, n'a pas permis Ferrari de déloger Mercedes de la deuxième place du championnat constructeurs, et cela malgré la contre-performance relative des Flèches d'Argent à Interlagos. Nico Rosberg a terminé cinquième. Quant à Hamilton, il a fini neuvième après avoir été sanctionné d'un passage obligatoire dans les stands à la suite d'un  accrochage involontaire avec la Williams de Valtteri Bottas. La page se tourne sur la saison 2013. Exit les moteur V8 qui équipaient les F1 depuis 2006. Place à 2014 et les moteurs V6 turbo hybrides fournis par Renault, Ferrari et Mercedes.

Classement du GP du Brésil

1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), les 305,909 km en 1 h 32:36.300 (moyenne: 198,203 km/h)
2. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 10.452
3. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 18.913
4. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) à 37.360
5. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 39.048
6. Sergio Pérez (MEX/McLaren-Mercedes) à 44.051
7. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 49.110
8. Nico Hülkenberg (GER/Sauber-Ferrari) à 1:04.252
9. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 1:12.903
10. Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
11. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes) à 1 tour
12. Esteban Gutiérrez (MEX/Sauber-Ferrari) à 1 tour
13. Adrian Sutil (GER/Force India-Mercedes) à 1 tour
14. Heikki Kovalainen (FIN/Lotus-Renault) à 1 tour
15. Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
16. Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault) à 1 tour
17. Jules Bianchi (FRA/Marussia-Cosworth) à 2 tours
18. Giedo van der Garde (NED/Caterham-Renault) à 2 tours
19. Max Chilton (GBR/Marussia-Cosworth) à 2 tours

Les autres concurrents n'ont pas été classés

Classement des pilotes:
1. Sebastian Vettel (GER) 397 pts (CHAMPION)
2. Fernando Alonso (ESP) 242
3. Mark Webber (AUS) 199
4. Lewis Hamilton (GBR) 189
5. Kimi Räikkönen (FIN) 183
6. Nico Rosberg (GER) 171
7. Romain Grosjean (FRA) 132
8. Felipe Massa (BRA) 112
9. Jenson Button (GBR) 73
10. Nico Hülkenberg (GER) 51
11. Sergio Perez (MEX) 49
12. Paul di Resta (GBR) 48
13. Adrian Sutil (GER) 29
14. Daniel Ricciardo (AUS) 20
15. Jean-Eric Vergne (FRA) 13
16. Esteban Gutierrez (MEX) 6
17. Valtteri Bottas (FIN) 4
18. Pastor Maldonado (VEN) 1

   
Classement des constructeurs:
1. Red Bull 596 pts
2. Mercedes-AMG 360
3. Ferrari 354
4. Lotus 315
5. McLaren 122
6. Force India 77
7. Sauber 57
8. Toro Rosso 33
9. Williams 5
10. Marussia 0 (au bénéfice d'une 13e place en Malaisie)
11. Caterham 0 (meilleurs résultats: 14e en Malaisie, en Hongrie et en  Corée)