Sebastian Vettel
Sebastian Vettel | JOE KLAMAR / AFP

Vettel remet les points sur les i

Publié le , modifié le

A l'arrêt ce vendredi matin après une panne de transmission, Sebastian Vettel a réalisé le meilleur temps de la deuxième séance d'essais libres sur le Red Bull Ring de Spielberg (Autriche). Le pilote allemand au volant de sa Ferrari, a devancé Nico Rosberg pour onze millièmes de seconde et Kimi Raïkkönen son coéquipier chez la Scuderia. A noter la belle septième place de Romain Grosjean et les 16e et 18e place d'Alonso et de Button sur McLaren.

Avec un chrono de 1 min 09 sec 600/1000, tout rond, réalisé en pneus  super-tendres, le quadruple champion du monde a devancé de 11 millièmes de  seconde Rosberg, vainqueur sur cette piste l'an dernier. Vettel n'avait fait  que quatre tours vendredi matin, en 1re séance, à cause d'un problème de boîte  de vitesses et il n'en a fait que 28 en 2e séance, le problème de transmission  s'étant reproduit. L'autre Ferrari de Kimi Räikkönen a pris la 3e place de la séance, devant  la surprenante Lotus de Pastor Maldonado et la deuxième Flèche d'Argent de  Lewis Hamilton, visiblement pas dans un très bon jour car auteur de nombreuses  petites fautes de pilotage, sans conséquences, sur ce circuit très vallonné.

La 5e place de cette 2e séance, largement consacrée à des longs relais en  conditions de course, est allée à Nico Hülkenberg (Force India), le récent  vainqueur des 24 Heures du Mans, dimanche dernier. "L'autre Nico" a devancé  l'autre Lotus de Romain Grosjean, qui avait retrouvé son baquet prêté le matin  à Jolyon Palmer, le réserviste de l'écurie d'Enstone. Devant leur public, un peu clairsemé, les Red Bull n'ont pas vraiment  brillé: 12e chrono pour Daniil Kvyat et 17e pour Daniel Ricciardo, qui ont tous  les deux rodé un nouveau moteur, leur 5e de la saison, alors que le quota est  de quatre depuis cette année. Conséquence inévitable: une pénalité de dix  places sur la grille de départ, dimanche. En queue de peloton, les McLaren de Fernando Alonso et Jenson Button ont  continué leur chemin de croix: 16e et 18e chronos pour les champions du monde  de Woking, devant les modestes Marussia à moteur Ferrari.

AFP