Sebastian Vettel, Red-Bull
Le pilote allemand Sebastian Vettel au volant de sa Red-Bull | TOM GANDOLFINI / AFP

Vettel prophète en son pays

Publié le , modifié le

Sebastian Vettel a résisté aux Lotus de Raikkonen et Grosjean pour remporter le Grand Prix d'Allemagne, 9e manche du championnat du monde de F1 sur le circuit du Nürburgring. Le pilote Red-Bull décroche la trentième victoire de sa carrière, la première sur ses terres, au terme d'une course animée jusqu'au bout. Incapable de terminer les quatre derniers GP Romain Grosjean retrouve le goût du podium avec la 3e place.

Le Grand Prix d'Allemagne était l'un des derniers bastions qui résistait à sa pointe de vitesse. Triple champion du monde, Sebastian Vettel a corrigé cette anomalie. Parti dans le sillage du poleman Lewis Hamilton, le pilote Red-Bull n'a pas perdu de temps pour afficher ses ambitions. Dès le premier virage, le leader du championnat du monde de F1 prend la tête. Comme lors de ses trois départs en tête de la grille de départ cette saison, le Britannique n'a pu tenir la comparaison, laissant également Mark Webber le dépasser sur la gauche. L'écurie autrichienne justifiait sa domination au classement des constructeurs en plaçant ses deux pilotes sur orbite. Handicapé par des problèmes de frein et de pompe à essence, Hamilton a rapidement lâché prise. Le pilote Mercedes doit même passer aux stands dès le 7e tour. 

Duel entre Red-Bull et Lotus

A l'image des Red-Bull, les Lotus ont pris un excellent départ. Profitant du passage aux stands des hommes de tête, le Français Romain Grosjean occupe la première position au 10e tour. Alors qu'un duel entre les deux équipes se profile, Webber perd tout espoir. La roue droite de l'Australien se détache lors de son départ des stands, heurtant un cameraman. Obligés de ramener la monoplace à la main, les mécanos autrichiens perdent de nombreuses secondes et le dauphin de Rosberg à Silverstone la semaine dernière ses rêves de podium. Vettel est livré à lui-même face aux deux Lotus de Grosjean et Raikkonen. L'intervention du safety-car au 25e tour lui offre un peu de répit alors que le Français pointe à moins d'1,5 seconde de l'Allemand. A ses trousses, son coéquipier finlandais Kimi Raikkonen est à moins d'une seconde.

Vettel d'un souffle

La fin de Grand Prix est irrespirable. Ses pneus trop dégradés ne permettent pas au natif de Genève de se mêler à la lutte jusqu'au bout. L'explication finale a donc lieu entre le leader du championnat du monde Sebastian Vettel et le 3e Kimi Raikkonen. Sur ses terres, l'Allemand ne laisse pas passer sa chance et coupe la ligne le premier sous le drapeau à damier. Grâce à la trentième victoire de sa carrière, la première sur son sol national, "Baby Schumi" creuse l'écart en tête du classement mondial devant Alonso (4e) et Raikkonen. "Gagner ici, sur l'un des deux circuits avec Hockenheim qui sont très significatifs pour moi, ça me rend très fier. L'équipe a fait une super stratégie, j'ai attaqué le plus possible mais j'ai aussi essayé de ne pas trop abîmer mes pneus", a détaillé le vainqueur du jour. Troisième, Romain Grosjean renoue lui avec un podium qui se refusait à lui depuis le GP de Bahreïn. Une belle éclaircie dans un ciel sombre pour les Français. Jules Bianchi et Jean-Eric Vergne ont dû abandonner pendant que Charles Pic terminait 18e après avoir été pénalisé de cinq places sur la grille de départ. Incapable de rallier l'arrivée des quatre dernières courses, Grosjean a brisé la malédiction. Vettel aussi...
 

Classement du GP d'Allemagne, 9e manche du championnat du monde:
1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)
2. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault) à 1.008
3. Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) à 5.830
4. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 7.721
5. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 26.927
6. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) à 27.996
7. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 37.562
8. Sergio Perez (MEX/McLaren-Mercedes) à 38.306

Classement des pilotes suite au GP d'Allemagne :
1. Sebastian Vettel (GER) 157 pts
2. Fernando Alonso (ESP) 123
3. Kimi Räikkönen (FIN) 116
4. Lewis Hamilton (GBR) 99
5. Mark Webber (AUS) 93
6. Nico Rosberg (GER) 84
7. Felipe Massa (BRA) 57
8. Romain Grosjean (FRA) 41
9. Paul di Resta (GBR) 36
10. Jenson Button (GBR) 33

Jerome Carrere