Sebastian Vettel (Red Bull-Renault)
Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) | AFP - Javier Soriano

Vettel ne "Buddh" pas son plaisir

Publié le , modifié le

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) partira en pole position du Grand Prix d'Inde de Formule 1, 17e épreuve de la saison, après avoir réussi le meilleur temps des qualifications sur le circuit de Buddh. Vettel, qui a ravi sa 13e pole position de la saison, n'est plus qu'à une unité du record établi par le Britannique Nigel Mansell en 1992. Hamilton, 2e temps, a ensuite été déclassé de trois places sur la grille.

Insatiable Vettel. Fraîchement sacré champion du monde pour la 2e année consécutive, le jeune Allemand pourrait se laisser aller à quelques écarts de motivation mais ce n'est définitivement pas le genre de la maison. Le boulimique pilote Red Bull semble bien décidé à s'approprier de nouveaux records, dont celui du plus grand nombre de positions de pointe sur une saison, propriété détenue jusque-là par Nigel Mansell et sa formidable Williams-Renault en 1992 (14). Impérial sur le tracé de Buddh, en grande banlieue de New Dehli, Vettel s'est rapproché à une unité de la marque du Britannique. Et il restera encore deux grands prix à disputer après celui d'Inde... Si l'Allemand jubile, Hamilton, lui, continue de boire le bouillon. Alors qu'il vient d'annoncer sa séparation avec la chanteuse Nicole Scherzinger, le pilote McLaren, brillant deuxième à la régulière derrière Vettel, s'est vu infliger une pénalité de trois places sur la grille de départ après avoir ignoré deux drapeaux jaunes lors des essais libres de vendredi. 

La déconvenue d'Hamilton permet à l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) et au Britannique Jenson Button (McLaren), respectivement 4e et 5e, de remonter d'une place. Les deux hommes, désormais 3e et 4e, démarreront du 2e rang. L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes, 7e) partira aux côtés de son compatriote Adrian Sutil (Force India, 8e) en 4e ligne, juste devant les deux Toro Rosso du Suisse Sébastien Buemi (9e) et de l'Espagnol Jaime Alguersuari (10e), dont la monoplace affiche des progrès constants. Le Russe Petrov, qui avait créé la surprise en réalisant le meilleur chrono de la première séance de qualifications, a déchanté en se classant finalement 11e, juste devant Michael Schumacher.

Sebastian Vettel: "C'est un super circuit, un super challenge. La plupart des pilotes sont d'accord à ce sujet. Plusieurs fois avant ce week-end, on m'a demandé quelle était ma motivation pour cette course. J'ai même dû expliquer pourquoi j'étais venu ici ! Pour être honnête, c'est la première fois qu'on court ce GP d'Inde. On serait tous très heureux et fier de le remporter. C'est la cible pour dimanche. Cela me rendrait très fier. Je n'ai aucun manque de motivation."

Julien Lamotte