Vettel devant Bottas
Sebastian Vettel (Ferrari) devance la Mercedes de Valtteri Bottas | AFP - EVARISTO SA

Vettel (Ferrari) renoue avec la victoire lors du Grand Prix du Brésil

Publié le , modifié le

Après 7 épreuves sans succès et la perte du titre de champion du monde officialisée au Mexique voici 15 jours, Sebastian Vettel a retrouvé le chemin de la victoire lors du Grand Prix du Brésil. A Interlagos, l'Allemand (47e victoire en carrière) a mené un duel avec Valtteri Bottas (Mercedes), sur lequel il a pris le meilleur lors du 1er virage pour maintenir sa suprématie jusqu'au bout. Kimi Raikkonen (Ferrari) prend la 3e place. Lewis Hamilton (Mercedes), parti des stands, finit 4e.

Depuis sa victoire en Hongrie fin juillet, Sebastian Vettel n'était plus monté sur la plus haute marche d'un podium. Presque quatre mois sans victoire, cela explique qu'au Mexique, la 9e place de Lewis Hamilton lui a suffit pour devenir champion du monde pour la 4e fois de sa carrière. A Interlagos, sur un circuit qu'il avait déjà dompté en 2010 et 2013, l'Allemand s'est montré agressif au bon moment, c'est-à-dire dès le départ. Au premier virage, il prenait le meilleur sur Valtteri Bottas (Mercedes), alors que derrière, c'était très agité. Ricciardo (Red-Bull) partait en tête à queue, Grosjean (Haas) et Ocon (Force India) s'accrochaient, et la voiture de sécurité entrait en piste. Cela faisait bien évidemment les affaires de Lewis Hamilton, parti des stands après son élimination dès la Q1. Cela devenait le feuilleton de la couse.

Car malgré les retours aux stands et les changements de leader, devant, Vettel conservait son avantage sur Bottas. Lewis Hamilton, fondait et finissait même dans l'échappement de Raikkonen, 3e à 5 secondes du leader. Une vraie remontée incroyable du Britannique., qui échouait derrière le Finlandais. Derrière, Felipe Massa (Williams), pour son dernier Grand Prix devant le public brésilien, s'emparait de la 7e place, résistant jusque dans la dernière ligne droite à Fernando Alonso (McLaren). C'est bien mieux que l'an dernier, où il avait abandonné lors de ce qui devait déjà être ses derniers coups de volant à Interlagos avant sa retraite. Il a d'ailleurs été honoré sur le podium, par un autre "ex" de la F1: Rubens Barrichello. 

"Ca a été quinze jours difficiles à digérer" depuis le sacre d'Hamilton au GP du Mexique, a réagi l'Allemand. "Ca fait du bien de monter sur la première marche du podium aujourd'hui". Ce succès lui permet d'accroître de quinze à vingt-deux longueurs son avance à la deuxième place du classement des pilotes, convoitée sur le Finlandais.

Réac​tions

Valtteri Bottas (FIN/Mercedes), 2e: "J'ai perdu la course dès le premier virage. Sebastian (Vettel) a pris un meilleur départ et a pu me dépasser par l'intérieur. C'est dommage car notre rythme et celui des Ferrari étaient proches et nous avions des stratégies similaires. (...) Après le bon résultat d'hier (la pole position, ndlr), j'avais de grands espoirs pour aujourd'hui, mais si vous regardez le positif, c'est mon meilleur week-end depuis longtemps."

Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari), 3e: "Sur ce circuit, avec ces voitures, il est très difficile de dépasser et ça peut devenir un peu ennuyeux hélas. J'étais très rapide mais malgré tout je ne pouvais rien faire. Les distances entre nous restaient les mêmes. C'est un bon résultat mais j'espérais plus."

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes), 4e: "J'allais tellement vite aujourd'hui, ça aurait pu être une victoire facile. Donc je suis déçu de m'être mis dans la pire des positions (départ de la voie des stands, ndlr). Mais c'est derrière moi, aujourd'hui a été très positif, je me suis amusé en remontant. C'était un peu comme mes premières années en karting, quand je partais tout le temps derrière. Mon but était d'essayer de me racheter pour mon erreur d'hier (sortie de piste en qualifications, ndlr). Je voulais remonter à la troisième place mais mes pneus ne me l'ont pas permis. J'ai aimé cette bataille et j'espère qu'elle montrera encore à tout le monde que j'ai le feu sacré et beaucoup de courses devant moi."

Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes), 7e pour son dernier GP national avant sa retraite: "J'étais tellement ému après la course. Ca a été difficile pour moi. Cette course, c'était comme beaucoup de mes victoires. J'ai parfaitement piloté du début à la fin, j'ai géré les pneumatiques et tout le reste avec le rythme que j'avais. Aujourd'hui était vraiment comme une victoire. C'est incroyable de passer la ligne et de sentir l'émotion du public après une course fantastique. L'an dernier, j'ai reçu beaucoup d'amour et d'émotion mais je n'avais pas terminé comme je le voulais. Aujourd'hui, j'ai fini comme je le voulais."

R​ésulta​ts

1. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) les 305,909 km en 1 h 31:26.260
2. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) à 2.762
3. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) à 4.600
4. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 5.468
5. Max Verstappen (NED/Red Bull-TAG Heuer) à 32.940
6. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-TAG Heuer) à 48.691
7. Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes) à 1:08.882
8. Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda) à 1:09.363
9. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 1:09.500
10. Nico Hülkenberg (GER/Renault) à 1 tour
11. Carlos Sainz Jr (ESP/Renault) à 1 tour
12. Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Renault) à 1 tour
13. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) à 1 tour
14. Pascal Wehrlein (GER/Sauber-Ferrari) à 1 tour
15. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) à 2 tours
16. Lance Stroll (CAN/Williams-Mercedes) à 2 tours