Sebastian Vettel (RedBull-Renault)
La joie de Sebastian Vettel | ROSLAN RAHMAN / AFP

Vettel enlève le GP d'Inde

Publié le , modifié le

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), leader du championnat du monde, a remporté le Grand Prix d'Inde de F1, sa quatrième course consécutive ce dimanche sur le circuit de Buddh, près de New Delhi. Dans des conditions de visibilité perturbées du fait d'une piste poussiéreuse, Vettel a devancé l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) et son coéquipier de chez RedBull, l'Australien Mark Webber.

Cette nouvelle victoire permet au double champion du monde de se rapprocher encore un peu plus d'un troisième titre puisqu'il compte désormais 13 points d'avance sur Alonso au classement des pilotes.    

Parti  en pole position, Vettel a pris un excellent départ et était en tête au premier virage, malgré une timide tentative d'attaque de la part de son coéquipier Webber, qui s'élancé à côté de lui sur la 1re ligne pour la troisième fois d'affilée cette saison. Le jeune Allemand a terminé avec neuf secondes d'avance sur Alonso, auteur d'un excellent départ depuis la 3e ligne, qui lui a permis de dépasser très vite, en début de course, les deux McLaren parties sur la 2e ligne, juste devant lui, puis de partir à la chasse aux Red Bull. Alonso a ensuite réussi à dépasser Webber, après son seul et unique changement de pneus, et limite la casse au championnat du monde, à trois manches de la fin.   

Le départ a fait deux victimes. Michael Schumacher (Mercedes), qui vit les dernières courses de sa carrière après 91 victoires, a été victime d'une crevaison après avoir été touché par un aileron du Français Jean-Eric Vergne (Toro Rosso). Tous deux ont dû rentrer aux stands et se sont retrouvés aux  avant-dernière et dernière positions.
Le Français Romain Grosjean (Lotus), auteur d'un départ prudent sur la 11e place de la grille, a terminé 9e et marqué deux points de plus pour son écurie.

Déclarations

Fernando Alonso (2e): Ce n'est pas facile en ce moment de se battre contre les Red Bull, mais nous n'abandonnerons jamais. Nous sommes contents aujourd'hui, nous devons les féliciter. Nous ce que nous voulons surtout, c'est être heureux au Brésil, en remportant le titre, et je suis sûr qu'on y arrivera. Nous avons perdu un minimum de points ce week-end, mais c'était prévu: nous n'étions pas assez rapides pour nous battre contre eux, et il y aura des meilleures courses pour nous. Nous étions très rapides en ligne droite, ce qui nous a permis de dépasser, mais il nous manquait un peu d'adhérence en virages.  Il faut qu'on apporte des nouvelles pièces à Abou Dhabi, pour être plus compétitifs et plus proches des Red Bull samedi, puis dimanche aussi. Le championnat reste l'objectif principal, donc il faut rattraper des points en terminant devant Sebastian à Abou Dhabi, quelle que soit la position. Si on peut gagner la course, ce sera encore mieux, mais pour y arriver il faut faire un pas en avant. En ce moment, nous ne sommes pas capables de gagner".

Mark Webber (3e): "J'ai apprécié la bagarre, c'était une course difficile, et j'avais quelques problèmes à gérer sur la voiture. J'ai pris plutôt un bon départ. Quand on s'est arrêtés pour changer de pneus, c'était pour réagir par rapport à Fernando (Alonso), car on aurait pu aller plus loin avec ces pneus. Comme j'ai perdu le KERS, j'ai perdu le tempo et j'ai dû jouer sur l'équilibre du freinage et beaucoup d'autres choses. Quand on a prévu une stratégie à un seul arrêt (pour changer de pneus), il faut surtout éviter de se retrouver dans une situation où on bloque les roues avant au freinage, parce qu'il faut faire des longs relais. Après, j'ai rattrapé les attardés et ils ne peuvent pas savoir à quel point ils nous font perdre du temps dans les virages rapides, on perd une seconde et demie à chaque fois, ou presque. Ca m'est arrivé deux fois, mais c'est comme ça. Et comme je me battais avec Fernando, on était tous les trois à la limite (avec Vettel aussi) et il en a bien profité, surtout qu'il avait beaucoup de vitesse de pointe. Après, j'ai attaqué au maximum pour arriver au bout de la course et je suis content de cette 3e place".