Vettel demande "du temps" avant de lutter avec Mercedes

Vettel demande "du temps" avant de lutter avec Mercedes

Publié le , modifié le

Le quadruple champion du monde de F1, récent transfuge chez Ferrari, Sebastien Vettel est revenu sur son arrivée au sein de l'écurie rouge. S'il ambitionne évidemment de se mêler à la lutte au titre suprême avec Mercedes, il a bien conscience qu'il faudra du temps pour y arriver.

Lewis Hamilton champion du monde, Nico Rosberg, second,  le titre de champion du monde des constructeurs, Mercedes a tout raflé lors de la saison qui s'est terminée dimanche à Abou Dhabi. Une domination sans partage que Sebastian Vettel a subi. Comme tout le monde. Son transfert chez Ferrari donne un nouveau départ à sa carrière après une saison mitigée (5e place), mais lui ne veut pas trop promettre trop vite. "Il faut être lucide, On ne va pas battre Mercedes en une année", a souligné le quadruple champion du monde avec Red Bull (2010 à 2013) lors d'une interview au quotidien Die Welt, une semaine après l'officialisation de son passage chez Ferrari en remplacement de Fernando Alonso. "Je suis conscient de l'ampleur de la tâche qui nous attend, ce qui nécessite du temps, insiste le champion de Heppenheim qui veut "dans un premier temps prouver que c'était la bonne décision pour lui et Ferrari".

Apprentissage de l'Italien

Il ne s'attend pas à ce que "les gens soient immédiatement tout feu tout flamme. C'est quelque chose qu'il faut travailler". Selon La Gazzetta dello Sport, Vettel va profiter de l'intersaison pour prendre des cours d'italien, langue qu'il avait pratiquée un peu durant sa  première saison chez Torro Rosso. "Chaque changement est comme un saut dans l'inconnu qui comprend donc des risques, concède-t-il. Mais ma décision était bien réfléchie. Si je n'avais pas  été convaincu de pouvoir réussir, je n'aurais pas fait le pas". A 27 ans, Vettel brûle d'envie de dominer avec la Scuderia comme l'avait fait son idole et compatriote Michael Schumacher. "Ferrari est un mythe et l'idée d'aider dans cette phase de transition est très existante, avec l'espoir de retrouver la bonne voie", assure-t-il.

francetv sport @francetvsport