Sebastian Vettel (RedBull-Renault)
Sebastian Vettel (RedBull-Renault) laisse éclater sa joie | ROSLAN RAHMAN / AFP

Vettel : "C'était une course tactique"

Publié le , modifié le

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) est revenu sur sa victoire au Grand Prix de Singapour de Formule 1, sa 2e d'affilée, qu'il a comparé aux grands classiques du championnat du monde de F1, en n'oubliant pas non plus de remercier son équipe.

Qu'est-ce que ça fait de gagner à nouveau ?
Sebastian Vettel: "Je suis très heureux car c'est l'une des plus belles courses à remporter, à cause de l'ambiance, tout est un peu spécial ici. Ça ne fait pas longtemps qu'on court ici, ça ne fait pas 50 ans, mais on a l'impression que c'est déjà un classique. On court à l'heure européenne, dans une ville de cinq millions d'habitants et le circuit est en plein milieu. Quand on fait la parade
des pilotes, c'est sympa de voir tous ces gens. C'était bien de gagner ici l'an dernier et c'est encore mieux de gagner à nouveau cette année. Toute l'équipe mérite un grand merci, car il faisait très chaud, encore plus chaud dans le stand que sur la piste, peut-être dix degrés de plus, et ce n'est pas le meilleur endroit du monde pour aller travailler, à cause de cette chaleur".

Comment s'est passée cette course ?
S.B: "Je savais qu'on avait un bon niveau depuis le début du week-end et j'en ai tout de suite eu confirmation quand j'ai vu que je pouvais suivre le rythme de Lewis (Hamilton) en début de course. Donc j'ai essayé de garder un écart constant avec lui, pour ne pas perdre trop d'adhérence en restant trop près et en abîmant mes pneus. C'était une course tactique, surtout après le premier changement de pneus, et il ne fallait pas tout miser sur quelques tours, pour se rapprocher, car on essayait tous les deux de sauvegarder nos pneus. A la
fin, j'étais capable de répondre chaque fois que Button accélérait. On a fait les deux heures, et c'était excitant, car ce circuit est extrêmement difficile".

Comment voyez-vous la suite du championnat ?
S.B: "Je ne suis pas un génie des mathématiques, mais ça a l'air un peu mieux qu'avant, car j'ai repris 10 points à Fernando (Alonso) et il reste beaucoup de courses. On n'avait pas le package le plus rapide ce week-end et on a quand même gagné la course. L'objectif, bien sûr, c'est Fernando. Il faut juste continuer à marquer des points quand on ne peut pas gagner et on est encore dans le coup pour le championnat. Nous devons encore faire des progrès car les McLaren sont plus rapides et les Ferrari sont plus polyvalentes. J'ai hâte
d'être à Suzuka pour le GP du Japon, où la piste est très rapide et devrait nous convenir".