Sebastian Vettel à l'attaque Japon Suzuka 2010
Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) | AFP - Kazuhiro NOGI

Vettel brille, Webber assure

Publié le , modifié le

Sebastian Vettel (Red Bull) a remporté le Grand Prix du Japon de Formule 1, 16e épreuve de la saison, devant son coéquipier Mark Webber et Fernando Alonso (Ferrari). L'Australien conserve la place de leader au championnat du monde des pilotes, avec 220 points contre 206 à l'Allemand et l'Espagnol qui se partage la deuxième place du classement à trois courses de la fin de la saison. Les McLaren sont dos au mur.

Sebastian Vettel a réalisé une belle affaire en enlevant le Grand Prix du Japon ce dimanche sur le tourniquet de Suzuka. Cette 16e épreuve du championnat du monde constituait un tournant pour le pilote Allemand qui savait qu'il devait faire mieux que son coéquipier Mark Webber pour continuer à espèrer jouer le titre jusqu'au terme de la saison. Auteur de sa 8e pole position de l'année dimanche matin, le bouillant et brillant Germain s'était mis dans les meilleures conditions pour parvenir à ses fins. Il a confirmé dans l'après-midi en terminant devant ses quatre concurrents pour la couronne mondiale.

Surtout, il n'a jamais  véritablement lâché les commandes de la course, même quand il a laissé la tête  pendant une quinzaine de tours à Jenson Button (McLaren), qui avait misé sur une  stratégie différente. L'Allemand, qui remporte sa troisième course cette saison, devance Mark  Webber, permettant à Red Bull de ravir son troisième doublé en 2010. Vettel  réalise donc une belle opération au Championnat, puisqu'il revient à la  deuxième place du classement, ex aequo avec Fernando Alonso (206 points), à 14  longueurs du leader australien (220). L'Espagnol, dont la Ferrari n'était pas au niveau de la Red Bull, limite  bien les dégâts, tout en respectant son plan de course, à savoir monter sur le  podium à chacune des dernières manches du Championnat.  

McLaren perd du terrain

Champion du monde en titre, le Britannique Jenson Button a terminé quatrième de la course sur McLaren devant son compatriote et coéquipier Lewis Hamilton, qui avait coiffé la couronne mondiale en 2008. Button a tenté un coup de poker qui n'a pas fonctionné. Chaussé de pneus  durs, ce qui l'a ralenti en qualifications, le champion en titre n'a pas tiré  profit de cette option tactique en course. Il ne doit sa 4e place qu'à la  malchance de son coéquipier Lewis Hamilton, grand perdant du week-end. Après un accident vendredi et un changement de boîte de vitesses inopiné  samedi, qui lui a valu d'être pénalisé de 5 places sur la grille, l'autre pilote  McLaren partait pour finir à une belle 4e place quand sa boîte l'a à nouveau  trahi. Le champion 2008 finit tout de même 5e. Les deux McLaren, toutes deux à une trentaine de points de Webber, semblent  désormais mal parties pour jouer le titre, à trois courses de la fin du  Championnat.

Michael Schumacher, bien que 6e, réalise l'un des plus belles  courses de sa saison. Longtemps dans l'aileron arrière de son compatriote et coéquipier Nico  Rosberg, il a profité d'un spectaculaire accident de ce dernier pour le  dépasser. Le Japonais Kamui Kobayashi (Sauber) finit 7e, au terme d'une jolie course  où il a multiplié les dépassements, surtout en fin de course, ravissant ses  supporteurs. Il précède son coéquipier, l'Allemand Nick Heidfeld (8e), le  Brésilien Rubens Barrichello (Williams, 9e) et le Suisse Sébastien Buemi (Toro  Rosso, 10e)

Classement de la course

1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) les 307,471 km en 1h30:27.323 (moyenne: 203,949 km/h)
2. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 0.905
3. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 2.721
4. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) à 13.522
5. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes) à 39.595
6. Michael Schumacher (GER/Mercedes) à 59.933
7. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) à 1:04.038
8. Nick Heidfeld (GER/Sauber-Ferrari) à 1:09.648
9. Rubens Barrichello (BRA/Williams-Cosworth) à 1:10.846
10. Sébastien Buemi (SUI/Toro Rosso-Ferrari) à 1:12.806
11. Jaime Alguersuari (ESP/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
12. Heikki Kovalainen (FIN/Lotus-Cosworth) à 1 tour
13. Jarno Trulli (ITA/Lotus-Cosworth) à 2 tours
14. Timo Glock (GER/Virgin-Cosworth) à 2 tours
15. Bruno Senna (BRA/Hispania-Cosworth) à 2 tours
16. Sakon Yamamoto (JPN/Hispania-Cosworth) à 3 tours
17. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 6 tours

Les autres concurrents n'ont pas été classés

Classements du championnat du monde

Classement des pilotes:
1. Mark Webber (AUS) 220,0 pts
2. Fernando Alonso (ESP) 206,0
3. Sebastian Vettel (GER) 206,0
4. Lewis Hamilton (GBR) 192,0
5. Jenson Button (GBR) 189,0
6. Felipe Massa (BRA) 128,0
7. Nico Rosberg (GER) 122,0
8. Robert Kubica (POL) 114,0
9. Michael Schumacher (GER) 54,0
10. Adrian Sutil (GER) 47,0
11. Rubens Barrichello (BRA) 41,0
12. Kamui Kobayashi (JPN) 27,0
13. Vitaly Petrov (RUS) 19,0
14. Nico Hülkenberg (GER) 17,0
15. Vitantonio Liuzzi (ITA) 13,0
16. Sébastien Buemi (SUI) 8,0
17. Pedro de la Rosa (ESP) 6,0
18. Nick Heidfeld (GER) 4,0
19. Jaime Alguersuari (ESP) 3,0

Classement des constructeurs:
1. Red Bull 426,0 pts
2. McLaren 381,0
3. Ferrari 334,0
4. Mercedes GP 176,0
5. Renault 133,0
6. Force India 60,0
7. Williams F1 58,0
8. Sauber 37,0
9. Toro Rosso 11,0

Réactions

Sebastian Vettel (Red Bull, 1er): "Ma journée a été incroyable, j'ai signé la pole position en qualifications et cela s'est poursuivi l'après-midi. C'est comme si cette piste était dessinée pour nous. Avec tous ces virages à grande vitesse, c'est toujours un plaisir. Et quand la voiture s'est allégée en essence, c'est devenu de plus en plus marrant. C'était plus ou moins sous contrôle jusqu'à la fin. J'ai juste essayé de ramener la voiture à la maison. Mais je voulais quand même pousser à chaque tour. La voiture est tellement magnifique ici. C'était super."

Mark Webber (Red Bull, 2e): "C'est une très bonne journée pour moi. J'étais proche de +Seb+ (Vettel) en qualif. Et nous savons tous combien c'est crucial. Après cela, c'était difficile pour moi de gagner la course, à moins de l'avoir au départ. J'ai eu un peu de chance avec Robert, qui a perdu l'écrou d'une de ses roues. Je voyais des bouts de sa voiture s'envoler pendant la majeure partie du premier tour. Donc, j'étais assez heureux de pouvoir le passer. Ensuite... c'est une superbe piste, mais on a terminé comme on a commencé. +Seb+ et moi, nous nous sommes suivis pendant toute la course. Ici, il est difficile d'être à moins de 1 seconde ou 1,5 seconde du pilote qui nous précède."

Fernando Alonso (Ferrari, 3e): "Nous sommes chanceux que Robert ait dû abandonner. C'était un grand rival ce week-end, surtout avec la vitesse de pointe de la Renault. J'étais plus ou moins tout seul toute la course. Je n'avais personne derrière et il m'était impossible de rattraper les Red Bull. Nous savions avant de venir ici que la 3e place serait peut-être le mieux que nous puissions faire. Nous sommes convaincus que cette piste était la pire pour nous de la fin de la saison. C'était un bon week-end au final. Nous terminons ce GP avec pas mal de points, 15, alors que le leader en a pris 18. Nous n'en avons donc perdu que 3 sur lui."