Jean-Eric Vergne
Jean-Eric Vergne en FR 3.5 | Gaël Robic

Vergne lorgne sur la F1

Publié le , modifié le

La France n'a jamais aussi près de retrouver un pilote en F1. Outre Romain Grosjean, champion GP2 (cocooné par Renault) et Jules Bianchi (sous contrat avec Ferrari), un autre Français frappe à la porte de la discipline reine des sports mécaniques : Jean-Eric Vergne. Pur produit de la filière Red Bull, le Francilien est à une course du titre de champion FR 3.5, son tremplin vers les sommets.

La F1 virtuelle, ça suffit ! Chaque week-end de F1, Jean-Eric Vergne s'enferme dans le simulateur de Red Bull à Milton Keynes. Objectif, aider Sebastian Vettel et Mark Webber à tester la plus large amplitude de réglages avant la course. Une tâche ingrate mais qui permet au jeune pilote d'entretenir l'espoir de rouler "pour de vrai" dans une F1. Heureusement, les autres week-ends, Jean-Eric Vergne se défoule en Formule Renault 3.5. Et ça lui réussit plutôt bien. Le Français a réussi un gros coup le week-end dernier au Paul-Ricard avec une victoire et une troisième place. Grâce à ses bons résultats, il est actuellement deuxième du championnat à deux points de son coéquipier, le Canadien Robert Wickens. A une course de la fin (en Catalogne les 8 et 9 octobre prochains), l'objectif est plus que jamais dans ses cordes.

Du côté de la filière Red Bull, le discours est très clair. Si tu gagnes, tu passes au niveau supérieur. Ça tombe bien, l'échelon suivant, c'est la F1. Vergne l'a confirmé lundi dans le quotidien L'Equipe, il a ainsi obtenu le rôle de 3e pilote chez Toro Rosso à partir du GP de Corée avec à la clé une séance de roulage le vendredi matin. Un essai sur une Red Bull est également prévu lors des "rookies days" à Abu Dhabi du 15 au 17 novembre. Les choses avancent bien mais rien n'est encore concret pour 2012. A moins que d'ici là, Vergne obtienne le titre FR 3.5…