Jean-Eric Vergne (Toro Rosso)
Jean-Eric Vergne dans le baquet de sa Toro Rosso | DR

Vergne : "Je vais être meilleur"

Publié le , modifié le

Jean-Eric Vergne, reconduit en 2013 comme pilote titulaire chez Toro Rosso, l'écurie italienne de Formule 1, a expliqué, au début des essais de Jerez, qu'il se sentait "beaucoup mieux préparé" que l'an dernier.

Comment vous sentez-vous au début de votre deuxième saison de F1?
Jean-Eric Vergne: "J'arrive beaucoup mieux préparé, car l'an dernier j'avais dû aller  souvent à Faenza (ndlr: siège de Toro Rosso) pour découvrir l'équipe,  rencontrer les gens, faire mon baquet, aller au simulateur de Milton Keynes  (ndlr: chez Red Bull), faire des journées marketing. C'était du temps  nécessaire pour m'intégrer en F1, c'est fait, alors cet hiver j'ai donc pu me  consacrer à un travail plus spécifique, plus centré sur ma préparation  physique."

Comment avez-vous pu améliorer votre préparation cet hiver?
JEV: "L'hiver est la seule période où on peut avoir presque un mois de  préparation tranquille, pour améliorer nos performances physiques. J'ai pu  passer 15 jours en altitude, à Chamonix, et c'est un gros plus. J'ai aussi fait  du ski à Kitzbühel, avec Franz (Tost, le Team Principal). Le reste de la  saison, c'est de la récupération, parce qu'on passe beaucoup de temps à  voyager, donc on fait des exercices moins forts: un peu de footing et de vélo,  beaucoup d'étirements, rien qui fasse monter le rythme cardiaque."

Que pensez-vous de votre nouvelle voiture, la STR8?
JEV: "Elle sera jolie si elle va vite. J'ai suivi sa conception et je suis  sûr qu'elle sera meilleure que celle de l'an dernier, c'est une certitude.  J'aime beaucoup parler avec James Key (ndlr: le nouveau directeur technique),  car il a beaucoup d'expérience, j'apprends quelque chose à chaque fois. Moi  aussi je vais être meilleur, car j'ai plus d'expérience, et avec cette  combinaison des deux je pense qu'on arrivera à faire quelque chose de bien."

Dans quels domaines la STR8 a-t-elle été améliorée par rapport à la STR7?
JEV: "Sans aller dans le détail, il y a beaucoup de choses qui manquaient sur  la voiture de l'an dernier. Elle était difficile à piloter et mécaniquement on  n'arrivait pas à la régler, on avait les mains liées dans le dos. Cette saison,  on aura une fenêtre de réglages plus grande et donc une marge de progression  plus importante. Le mot-clé de cette année sera le développement. Il faut qu'on  gagne environ 5/10e de seconde (au tour) par rapport à nos rivales."

Quels sont vos objectifs personnels en 2013?
JEV: "Si on écoute les autres écuries, tous les pilotes pensent qu'ils ont la  meilleure voiture, qu'ils sont tous les meilleurs et qu'ils vont tous gagner  des courses, donc je ne me lancerai pas là-dedans. Je vais attendre de voir  comment ça se passe pour fixer des objectifs. S'il le faut, on aura peut-être  une très bonne voiture et on pourra viser mieux que la 6e place des  constructeurs, ce que Franz Tost aimerait voir à la fin de l'année. Mais on ne  peut pas savoir."

Visez-vous déjà une place chez Red Bull en 2014?
JEV: "On court toujours pour quelque chose. Si on fait du bon boulot,  peut-être que l'un de nous deux (ndlr: Vergne ou Ricciardo) ira chez Red  Bull... A condition qu'il y ait un baquet de libre. Ce serait génial, mais ça  reste dans un coin de la tête, on n'y pense pas du tout. C'est le cycle Red Bull, ça a toujours été comme ça, et il n'y a aucune pression à avoir de ce  côté-là."

vidéo : la présentation de la Toro Rosso STR8

Voir la video

AFP