Vainqueur du Grand prix d'Abu Dhabi, Hamilton est sacré champion du monde

Vainqueur du Grand prix d'Abu Dhabi, Hamilton est sacré champion du monde

Publié le , modifié le

Sur la piste d'Abu Dhabi, l'Anglais Lewis Hamilton a dominé sans trembler l'ultime Grand prix de la saison 2014 et devient champion du monde pour la deuxième fois de sa carrière, six ans après son premier sacre. Son coéquipier chez Mercedes, Nico Rosberg, n'a jamais réussi à le menacer et échoue à la deuxième place du championnat du monde.

Dans le crépusculaire décor d'Abu Dhabi, ultime Grand prix de la saison 2014, Lewis Hamilton n'a pas été rattrapé par la nuit tombante. Le pilote anglais de Mercedes s'est sorti du piège tendu par Nico Rosberg, son coéquipier et dernier rival pour le titre de champion du monde sur la ligne de départ dimanche. Mais au milieu du désert, la pole-position de l'Allemand n'a été qu'un mirage. Dès le départ, Lewis Hamilton a dépassé son meilleur ennemi et mis fin à tout suspens dès le premier virage en mettant Rosberg dans son rétroviseur jusqu'à l'arrivée. "J'ai tout de suite pris les commandes et j'avais ensuite plusieurs options possibles. J'ai donc pu être le premier à m'arrêter aux stands", a confié Hamilton après la course. Le pilote anglais, plus jeune champion du monde de l'histoire en 2008 (avant d'être dépassé par Vettel par la suite), boucle donc une merveilleuse saison qui l'a vu remporté 11 Grand prix sur 19, contre seulement cinq pour Rosberg. 

Panne moteur pour Rosberg

Pour arracher le titre sur le fil, Rosberg devait s'imposer et voir Hamilton échouer à la troisième place du podium ou au-delà. Ou espérer un abandon de l'Anglais et se placer dans le même temps dans les cinq premiers , les points distribués étant doublés pour cet ultime Grand prix, une première dans l'histoire de la F1. Mais Nico Rosberg n'a jamais réussi à menacer son coéquipier dans la première partie de la course, Hamilton creusant régulièrement l'écart à coup de dixième de seconde.

Ensuite, l'ex-pilote de McLaren, mis au courant des problèmes mécaniques de Rosberg victime notamment d'une brève coupure de moteur dans le 42e tour, a levé le pied après l'heure de course pour se mettre à l'abri de tout incident mécanique. Menacé un temps pour la gagne par Felipe Massa, tout proche d'offrir la première victoire de la saison à l'écurie Williams, Lewis Hamilton est finalement parvenu à prendre le dessus sur le pilote brésilien encore en tête de la course à 15 tours de la fin à la faveur d'un second arrêt aux stands plus tardif. 

Septième pilote double champion du monde

"Champion du monde, oh mon dieu je n'y crois pas ! Merci pour tout les gars" a crié Lewis Hamilton à la radio après la ligne d'arrivée. Le pilote anglais a ensuite franchi la ligne d'arrivée avec un drapeau de l'Union Jack. Sur le podium final de la saison, Hamilton (384 points) devance donc Nico Rosberg (317 points) et Ricciardo, le pilote de Red-Bull vainqueur de trois Grand prix cette année. Dans le palmarès de la F1, l'Anglais rejoint le club des double champion du monde, au nombre de sept, dont Fernando Alonso. 

En larmes sur le podium, Lewis Hamilton a été qualifié de "légende" par le prince Harry en direct à la radio quelques minutes après sa victoire. Une belle récompense pour le désormais double-champion du monde qui tentera la passe de trois l'an prochain, pour rejoindre Niki Lauda ou Ayrton Senna dans la légende. 

A lire aussi : Double champion du monde, Lewis Hamilton intègre le club des grands

francetv sport @francetvsport