La Renault du Danois Kevin Magnussen prend feu
La Renault du Danois Kevin Magnussen prend feu | AFP

Une Renault s'enflamme, Rosberg le plus rapide

Publié le , modifié le

La première séance d'essais libres du Grand Prix de Malaisie a été interrompue après 11 minutes ce vendredi à Kuala Lumpur en raison de l'incendie de la Renault du Danois Kevin Magnussen, provoquant l'intoxication d'un mécanicien. Au final, c'est l'Allemand Nico Rosberg qui s'est montré le plus rapide de cette première séance. L'actuel leader du championnat du monde de F1 a devancé son équipier chez Mercedes, Lewis Hamilton, de près d'une demi-seconde.

Deuxième au championnat, Hamilton a toutefois été plus rapide en fin de séance quand les deux pilotes étaient équipés de pneus tendres. Rosberg, qui possède huit points d'avance au classement mondial, a remporté les trois derniers Grand Prix (Belgique, Italie, Singapour) alors qu'il reste six GP à disputer. Ce n'est donc qu'après onze minutes que l'incendie de la Renault du Danois Kevin Magnussen s'est déclenché, provoquant la suspension provisoire des essais. Magnussen est rentré aux stands car de la fumée s'échappait de son moteur. La voiture a alors pris feu. Les pompiers sont rapidement intervenus et le pilote, qui s'est extrait de sa monoplace, n'a pas été blessé.

La séance d'essais a repris après une interruption de quinze minutes. Les Ferrari du Finlandais Kimi Raikkonen et de l'Allemand Sebastian Vettel ont alors signé les 3e et 4e temps. Vettel s'est plaint de vibrations rendant la voiture difficile à maîtriser. Le Britannique Jenson Button, qui deviendra dimanche le troisième pilote de l'histoire à disputer 300 Grands Prix, a signé le 10e temps, à un peu plus d'une seconde de son équipier, l'Espagnol Fernando Alonso (5e).

francetv sport @francetvsport