Un GP de France à l'étude

Publié le , modifié le

Le Président de la Fédération Française du Sport Automobile Nicolas DESCHAUX, a été officiellement saisi le 26 juin dernier par Madame la Ministre en charge des Sports Valérie FOURNEYRON, afin d'étudier les conditions techniques, financières et juridiques dans lesquelles un Grand Prix de France pourrait être organisé sur l'un ou l'autre des deux circuits candidats à l'accueil de l'épreuve, le circuit Paul Ricard du Castellet et le circuit de Nevers Magny-Cours.

La FFSA s'est en premier lieu rapprochée du détenteur des droits commerciaux de la Formule 1, la société FOWC, qui a confirmé sa totale ouverture quant à la possibilité d'un retour au plus tôt de la France au calendrier de la F1, en permanence ou en alternance, sur l’un ou l’autre des deux sites.

Julien Lamotte