Vettel podium Inde
Sebastian Vettel au sommet de la F1 | PRAKASH SINGH / AFP

Sebastian Vettel de A à Z

Publié le , modifié le

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), 26 ans, quadruple champion du monde de Formule 1, en 26 lettres de A à Z.

A comme Alonso: le double champion du monde et leader de Ferrari est depuis  2010 le principal rival de Vettel. Il a été tout près de le battre en 2012.
   
B pour Beatles: son groupe préféré. Lors d'une vente aux enchères, il a  déboursé 3.000 euros pour un 33 tours des "Fabulous four" de Liverpool.

C comme Cars 2: dans la version allemande du célèbre dessin animé, Vettel a  eu un petit morceau de voix à faire, pour le personnage de "Sebastian Schnell"  (Seb le rapide).
   
D comme Doigt: Il a l'habitude de lever un doigt pour célébrer chaque  victoire, une fois passée la ligne d'arrivée, ce qui énerve de plus en plus ses  rivaux. Son équipe lui aurait demandé récemment de trouver un autre geste  symbolique.
   
E pour Eintracht Francfort: son club de football préféré, tout près de sa  ville natale. Il aime aller au stade, regarder les matches depuis le paddock.  Il est désormais membre d'honneur du club.
   
F comme Famille: fils de Heike et Norbert, Vettel a deux soeurs aînées,  Stefanie, 30 ans, et Melanie, 28 ans, et un frère, Fabian, 17 ans.
   
G comme Guillaume Rocquelin, alias "Rocky": son ingénieur de piste  français, son confident. L'homme qui lui parle dans la radio de bord et qui  passe le plus de temps avec lui dans le paddock.
   
H comme Heppenheim, sa ville natale, dont il est citoyen d'honneur, où le  jeune Vettel a terminé ses études secondaires. H aussi comme Hockenheim, le  circuit allemand où il a assisté à son premier Grand Prix, en 1992.
   
I comme Indianapolis: c'est sur le célèbre circuit américain qu'il a  disputé son premier Grand Prix, en 2007, au volant d'une BMW-Sauber, et qu'il a  marqué tout de suite ses premiers points, en terminant 8e.
   
J pour Jean: quand il ne porte pas sa combinaison de course, Vettel préfère  porter un jean confortable dans le paddock, ou un bermuda à carreaux, s'il fait  trop chaud.
   
K comme Kemmental: c'est la commune suisse où il a trouvé une ferme  pittoresque, posée sur les bords du lac de Constance, dans le canton de  Thurgovie. Il y paie un forfait fiscal.
   
L for Love: Hanna Prater est le grand amour de Vettel, depuis le lycée.  Blonde, anglaise par sa mère et allemande par son père, on la voit rarement sur  les circuits. Car Vettel ne souhaite pas "faire venir sa petite amie au bureau"  et veut surtout préserver sa vie privée.
   
M comme Monza: c'est sur le vieux circuit italien qu'il a remporté sous la  pluie son premier Grand Prix en 2008, sur une Toro Rosso à moteur Ferrari.
   
N comme Newey: Adrian, l'ingénieur anglais de 54 ans, est un génie de la  conception, un maître du design et de la technologie. Il a imaginé, quatre  saisons de suite, des voitures quasiment imbattables.
   
O comme Ogier: le nouveau champion du monde des rallyes a rencontré Vettel  au dernier GP de Monaco. Sebastian a montré à Sébastien le volant  multi-fonctions, façon guerre des étoiles, de sa monoplace, avant de poser pour  la photo.
  
P comme Précoce: Vettel est toujours le plus jeune "poleman" et vainqueur  de Grand Prix de l'histoire de la F1 (21 ans et 73 jours), il a été le plus  jeune champion du monde (23 ans et 134 jours), il est désormais le plus jeune  quadruple champion du monde.
   
Q comme Q30: c'est le nom du concept-car que la marque haut de gamme  Infiniti, sponsor-titre de Red Bull, a dévoilé au dernier Salon de Francfort.  "Directeur de la Performance" d'Infiniti, Vettel a rencontré récemment les  ingénieurs du Q30, à Yokohama, pour réfléchir avec eux à l'avenir de ce modèle  aussi familial que sportif.
   
R comme Roeske: Britta, l'indispensable attachée de presse, coordonne et  supervise toutes les interviewes et opérations de relations publiques. Pour  beaucoup de journalistes, elle est devenue "Mme Non".
   
S comme Schumacher: le septuple champion du monde était son idole de  jeunesse. Vettel avait des posters de lui dans sa chambre et il l'a rencontré  dès ses débuts en karting. Maintenant, il chasse ses multiples records.
   
T comme Talent: incontestable depuis son plus jeune âge, quand il s'est  fait repérer en karting, bien avant d'écumer en 2004 le championnat d'Allemagne  de Formule BMW: 388 points marqués sur 400 possibles.
   
U comme Universel: pilote dominant d'un sport très médiatisé, visible sur  toute la planète, en direct ou en différé, gratuitement ou sur abonnement,  Vettel est aussi très présent sur internet.
   
V comme Victoire: avec sa victoire au GP d'Inde, Vettel a remporté 36 des  117 Grands Prix qu'il a disputés depuis 2007 (soit 30,7% de succès) et était  monté 59 fois sur le podium, soit plus d'une fois sur deux.
   
W comme Webber: coéquipier de Vettel, depuis 2009, il a mal vécu le fait  que, selon lui, toute l'équipe est entièrement dévouée au jeune champion.  L'Australien ne parle presque plus à Vettel. Il arrêtera sa carrière en F1 en  fin de saison, à 37 ans, et retourne en endurance.
   
X comme "Sebastian Vettel X Challenge": une variante très poussée du jeu  vidéo "Gran Turismo 5" dans laquelle, sur certains circuits, les joueurs  doivent s'approcher d'un temps de référence pour deux tours d'affilée, celui de  sortie des stands et ensuite un tour rapide.
   
Y comme Yacht: Vettel n'en a pas, à la différence de Nico Rosberg ou Kimi  Räikkönen. On ne lui connaît pas de signe extérieur de richesse. Il préfère  collectionner les vieux disques en vinyle.
   
Z comme Zimbio: on peut trouver sur ce réseau social très branché des  quantités de photos de Vettel, en course ou pas, avec ou sans voiture,  casquette, lunettes de soleil ou cheveux bouclés.

Vidéo: Et de quatre pour Vettel

Voir la video