Schumi: la vitesse "difficile à évaluer"

Publié le , modifié le

Alors que Le Figaro précisait dans la matinée que le septuple champion du monde n'aurait pas "commis d'imprudence", mettant la vitesse hors de cause dans l'accident de l'ancien pilote de Ferrari, le procureur Patrick Quincy a indiqué qu'"il était difficile de déterminer à quelle vitesse évoluait Schumacher", à l'occasion d'une conférence de presse au Palais d'Albertville.

"Le film dure deux minutes, il n'y a pas de personnes accidentées dans le champ de la caméra", a précisé Patrick Quincy, le procureur en charge de l'affaire. "Nous allons étudier le film, la vitesse n'est pas un élément très important pour nous. Il est difficile de déterminer à quelle vitesse évoluait Michael Schumacher". 

Contradictions

Plus tôt dans la matinée, Le Figaro avait révélé que, d'après les images provenues de la Go Pro fixée sur le casque du pilote allemand, Schumacher "pratiquait un ski maîtrisé à une vitesse réduite". Une information qui entre en contradiction avec les suppositions de l'équipe médicale qui, constatant la fracture du casque, "misait" sur un choc "à haute cinétique" (vitesse élevée). Une hypothèse réfutée par la porte-parole du pilote, Sabine Kehm, précisant que "Schumacher venait d'aider un ami" et "ne skiait pas vite". 

Le procureur a également indiqué que les normes de balisage des pistes avaient été "respectées" par la station de Méribel. Quant aux skis utilisés par le pilote de F1 à la retraite, "ils ne sont pas la cause de l'accident", a ajouté Stéphane Bozon, le commandant du Peloton de gendarmerie de haute-montagne de Bourg-Saint-Maurice.  

Schumacher "a choisi d'aller délibérément" en hors piste

Michael Schumacher  "a choisi délibérément d'aller" dans la zone hors piste où il a lourdement chuté, selon les premiers éléments de l'enquête communiqués mercredi par le procureur de la  République d'Albertville, Patrick Quincy. Sur le film récupéré dans une caméra fixée sur le casque du pilote, "on ne le voit pas secourir qui que ce soit", a précisé le magistrat, et il n'y a  aucun élément dans la procédure qui puisse en attester. "Schumi" serait-il mis en cause ? 

Jean Charbon