Le CHU de Grenoble
Le CHU de Grenoble où se trouve Michaël Schumacher dans un état critique | AFP - Jean-Pierre Clatot

Schumacher reste dans un état critique

Publié le , modifié le

Le plus grand champion de l'histoire de la F1, l'Allemand Michael Schumacher, est toujours lundi soir entre la vie et la mort à l'hôpital de Grenoble, au lendemain d'une chute à skis dans laquelle il s'est grièvement blessé à la tête. Le pronostic vital reste engagé pour le septuple champion du Monde. Les médecins qui le suivent au CHU de Grenoble/La Tronche ont estimé, au cours d'une conférence de presse, qu'il est encore "trop tôt" pour "se prononcer sur le devenir" de Schumacher.

"Michael Schumacher reste stable dans un état critique." Entouré des médecins en charge de l'ancien pilote, le directeur adjoint du CHU de Grenoble Marc Penaud a été clair sur l'état de santé de l'Allemand. "Il a été admis dans le coma avec un traumatisme crânien grave et a été pris en charge immédiatement en bloc opératoire pour une intervention neurochirurgicale après un scanner cérébral", a expliqué M. Penaud. "Il y a des lésions diffuses mais nous ne rentrerons pas dans les détails anatomiques par respect pour la famille", a rajouté le Professeur Chabardès qui l'a opéré. Toutefois, le neurochirurgien a précisé que Schumacher souffrait d'une "situation de coma avec forte pression intracrânienne" mais également "d'hématomes intracrâniens, de contusions cérébrales et d'un oedeme cérébral diffus." Selon lui, "il n'y a pas de spéculations possibles" sur les chances de survie du "Baron Rouge" mais une deuxième intervention chirurgicale n'est pas à l'ordre du jour.

Pr Payen: "Impossible de se prononcer sur le devenir de Schumacher"

"On ne peut pas se prononcer sur le devenir de Michael Schumacher", a abondé son collègue Jean-François Payen, responsable du service réanimation au CHU Isérois. "Il est dans un coma artificiel et en situation d'hypothermie thérapeuthique afin d'assurer l'oxygénation du cerveau et limiter l'augmentation de la pression intracrânienne", a précisé le spécialiste. "Tous les traitements sont mis en oeuvre. On ne parle pas de séquelles à l'heure actuelle mais de traitements. On travaille heure par heure", a-t-il poursuivi, pressé par les questions des journalistes. Les médecins sont ensuite revenus sur les circonstances de l'accident. "Lors de sa prise en charge à Méribel, il ne répondait pas aux questions et ses quatre membres bougeaient en simultané", a détaillé le Professeur Chabardès. Un témoignage qui tord le cou à la rumeur selon laquelle "Schumi" était complètement conscient après sa chute.

Pr Saillant: "Je suis inquiet"

"Son casque l'a en partie protégé. Vu la violence du choc, certainement qu'il ne serait pas arrivé jusque-là s'il ne l'avait pas eu", a souligné le Professeur Payen. De son avis, la situation de sportif de haut niveau du septuple champion du monde de F1 et son jeune âge (44 ans) sont des éléments positifs. "Les médecins ne peuvent pas vous en dire plus parce qu'ils travaillent heure par heure", a toutefois insisté le Professeur Saillant, neurologue et ami de l'Allemand. "Je ne suis pas venu en tant que médecin mais en tant qu'ami. Tout le travail effectué a été excellent en réanimation comme en neurologie", a-t-il certifié. "Mais je suis inquiet comme sa famille est inquiète..."

Vidéo: Pas d'amélioration pour Michaël Schumacher

Voir la video

Vidéo: Inquiétudes autour de Michaël Schumacher

Voir la video

Jerome Carrere