Ross Brawn Mercedes
Ross Brawn | TOSHIFUMI KITAMURA/AFP

Ross Brawn sur le départ

Publié le , modifié le

Ross Brawn quittera à la fin de l'année ses fonctions à la tête de l'écurie Mercedes de Formule 1. L'ingénieur britannique, âgé de 59 ans, transférera ses responsabilités à Toto Wolff pour le volet commercial et à Paddy Lowe pour l'aspect technique. Il cessera formellement ses activités le 31 décembre.

"Ce que j'ai le plus pris en considération dans ma décision de quitter mes fonctions de patron de l'équipe, c'était le calendrier, le but étant d'assurer le succès de l'équipe à l'avenir", explique Ross Brawn dans le communiqué.
Selon lui, le moment était venu de passer la main à une nouvelle équipe d'encadrement qui aura la charge d'assurer la transition en 2014, avec l'introduction de nouvelles réglementations et le changement de moteur.
Il fallait, estime-t-il, "ouvrir une nouvelle ère dans le management de l'équipe". Ross Brawn n'en est pas à son premier départ. L'homme derrière les sept titres de champion du monde de Michael Schumacher - deux chez Benetton, cinq chez Ferrari - avait quitté l'écurie italienne en 2006 pour s'accorder un peu de répit. Il avait ensuite repris du service chez Honda, à la fin de l'année 2007, jusqu'au retrait du constructeur japonais de la F1 un an plus tard.

Sur les fondations de Honda, il a rebâti une écurie à son nom qu'il a conduite en 2009 aux titres de champion du monde des pilotes - avec son compatriote Jenson Button - et des constructeurs, avant de la revendre à Mercedes. L'écurie britannique a terminé deuxième du championnat du monde des constructeurs cette saison, derrière RedBull-Renault et devant Ferrari, l'écurie dont Ross Brawn fut le directeur technique pendant neuf années (1997-2006), marquées par le règne du "baron rouge" Michael Schumacher. Reste à savoir si ce départ est le dernier pour Ross Brawn, qui a fêté samedi dernier ses 59 ans, à la veille du Grand Prix du Brésil. L'ingénieur est l'un des derniers dinosaures de la F1 moderne et personne ne sait encore s'il va se retirer pour se consacrer à la pêche à la ligne, ou s'il va rebondir chez Ferrari en 2014, McLaren-Honda en 2015, ou ailleurs.

AFP