Alonso stand mine triste Sotchi
Fernando Alonso (Ferrari) touché par l'accident de Jules Bianchi | DIMITAR DILKOFF / AFP

Rosberg dans les temps, Bianchi dans les têtes

Publié le , modifié le

Moins d'une semaine après le dramatique accident de Jules Bianchi, la F1 était déjà de retour en piste. Malgré une atmosphère de première en Russie (Sotchi), toutes les pensées allaient vers le pilote français hospitalisé au Japon. A l'issue des essais libres, les Mercedes ont pris la tête.

Un stand chez Marussia est désespérément vide. L'écurie anglo-russe hésitait à prendre le départ de son GP national après l'accident de son pilote Jules Bianchi dimanche dernier à Suzuka. Elle a finalement décidé de ne faire courir que son coéquipier Max Chilton. "C'est une marque de respect" pour Bianchi, toujours  hospitalisé au Japon, et cela constitue "la mesure la plus appropriée dans les  circonstances difficiles de ce week-end", a expliqué Marussia dans un  communiqué. Le monde de la F1 est très marqué par cet accident et affiche sa solidarité avec la famille Bianchi. "Ce week-end, je cours pour Jules, pas  pour Ferrari", disait Alonso jeudi. Il a été le premier sur la piste, vendredi  matin, avec sur la carrosserie de sa monoplace rouge un #ForzaJules bien  visible.

"Tous avec Jules"

"On aurait aimé ne pas commencer ce week-end dans ces circonstances", a dit  Bernie Ecclestone, interrogé par Canal Plus. "Mais on se sent  encore plus comme une famille quand ce genre de chose arrive. Il va y avoir une  enquête et on va attendre. Ça ne changera pas ce qui s'est passé", a ajouté le grand argentier de la F1. Très proche de Jules Bianchi, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) a fourni à tous les  pilotes des autocollants "Tous avec Jules", à poser sur leur casque. Il a lui  aussi tenu à faire honneur à son ami, en signant le 9e chrono de cette 1re  séance dans la foulée de sa jolie 9e place à Suzuka, en partant dernier.

Les Mercedes devant

Sous un grand soleil, les deux Mercedes ont pris les devants. Ce matin, Rosberg a bouclé 29 tours en pneus "medium", le meilleur en 1 min 42 sec  311/1000, soit 65 millièmes de mieux que son coéquipier britannique Lewis  Hamilton, qui vient d'enchaîner trois victoires d'affilée (Monza, Singapour,  Suzuka) et de lui reprendre les commandes du championnat pilotes, avec 10  points d'avance sur lui. Juste derrière les deux Flèches d'Argent, à moins de deux dixièmes de  Rosberg, Jenson Button a réussi à hisser sa McLaren au 3e rang provisoire devant la Ferrari de Fernando Alonso. Lors de la 2e séance, Hamilton a relayé son coéquipier aux avants-postes. En 1'39"630 (27 tours), il a devancé la McLaren de Magnussen et la Ferrari d'Alonso. 

. 2e séance d'essa​is libres

    Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:39.630 (27 tours) (moyenne: 211,491 km/h)
    Kevin Magnussen (DEN/McLaren-Mercedes) 1:40.494 (32)
    Fernando Alonso (ESP/Ferrari) 1:40.504 (32)
    Nico Rosberg (GER/Mercedes) 1:40.542 (30)
    Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) 1:40.573 (33)
    Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) 1:40.718 (32)
    Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes) 1:40.731 (30)
    Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Renault) 1:41.108 (32)
    Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) 1:41.396 (30)
    Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Renault) 1:41.531 (33)
    Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) 1:41.630 (24)
    Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes) 1:41.677 (27)
    Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-Renault) 1:42.061 (25)
    Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) 1:42.090 (29)
    Adrian Sutil (GER/Sauber-Ferrari) 1:42.233 (31)
    Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) 1:42.892 (30)
    Pastor Maldonado (VEN/Lotus-Renault) 1:42.905 (33)
    Esteban Gutiérrez (MEX/Sauber-Ferrari) 1:43.055 (33)
    Marcus Ericsson (SWE/Caterham-Renault) 1:44.135 (22)
    Max Chilton (GBR/Marussia-Ferrari) 1:44.530 (29)
    Kamui Kobayashi (JPN/Caterham-Renault) 1:44.952 (27)