Rosberg (Mercedes)
Nico Rosberg (Mercedes) | TOM GANDOLFINI / AFP

Rosberg : "Cette piste devrait nous convenir"

Publié le , modifié le

L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes), auteur samedi à Monaco de sa troisième pole position d'affilée cette saison, après Bahreïn et l'Espagne, pense que la piste de la Principauté devrait "mieux lui convenir" que les deux précédentes, à Sakhir et Barcelone, où il n'avait pas pu concrétiser en course.

Q: Qu'est-ce que ça vous fait d'être en pole position ici à Monaco ?
R: "C'est un sentiment très agréable d'être à nouveau en pole position (pour la troisième fois cette saison), dans la ville où j'ai grandi, et ça veut  dire beaucoup pour moi de piloter une Flèche d'Argent dans ces rues que je  parcourais pour aller à l'école. Ca me fait plaisir aussi quand on me rappelle  que mon père (le Finlandais Keke Rosberg, champion du monde 1982) a gagné ici (en 1983), mais ça ne change rien pour la course de demain, je suis juste très heureux d'être le premier sur la grille."

Q: Comment s'est passé cette séance de qualifications ?
R: "Les conditions étaient vraiment difficiles aujourd'hui, très changeantes, avec la pluie en début de séance, mais finalement on s'en est bien sortis. Au début de la Q1, je me suis fait deux +chaleurs+ d'affilée, à  Mirabeau, parce qu'il n'y avait pas assez d'adhérence à cet endroit-là mais je n'acceptais pas de devoir perdre autant de temps (pour passer sans glisser). Je savais que c'était le début de la séance et que la piste était en train de sécher, donc que j'aurais encore beaucoup de temps pour faire un bon chrono. Ce  n'était pas si facile, car il fallait être sur la piste au bon moment, avec les  bons pneus, surtout en Q2 quand on est passés en pneus +slicks+ (pour le sec).  Mais je suis vraiment heureux, car tout s'est passé comme prévu et mon dernier tour était bon. Je dois surtout remercier tout le monde dans l'équipe pour tout  le travail acharné qui a été fait afin d'améliorer autant notre voiture, et nos  performances, depuis l'an dernier."

Q: Comment se présente la course de dimanche ?
R: "A Barcelone, on a eu du mal et j'ai terminé à 70 secondes du vainqueur (en partant de la pole position). Nous faisons des progrès, mais c'est  difficile de bien comprendre les pneus et d'arriver à en tirer le maximum. On  progresse pas à pas, on a encore passé un cap, mais il y a toujours de  nombreuses questions en suspens. On sait que notre rythme en course est l'un de  nos points faibles, mais on a beaucoup appris depuis la dernière course (à  Barcelone) et cette piste devrait nous convenir beaucoup mieux. On verra demain si c'est suffisant, et peut-être qu'il y aura quelques surprises."

AFP