Romain Grosjean
Le pilote Lotus, Romain Grosjean | AFP - NELSON ALMEIDA

Romain Grosjean partirait pour l'écurie américaine Haas

Publié le , modifié le

Le Français Romain Grosjean va quitter Lotus et courir pour les Américains de l'écurie Haas qui débutera l'an prochain en Formule 1, ont révélé plusieurs médias dimanche soir, après l'arrivée du GP de Singapour.

Grosjean a terminé 13e de ce GP, en raison d'un problème mécanique en fin  de course. Il avait indiqué jeudi, en conférence de presse, qu'il avait "fait  son choix", entre Lotus, qui pourrait être reprise par Renault, et Haas, mais "ne souhaitait pas le communiquer" aux médias. Le pilote a déclaré dimanche sur Canal Plus dans l'émission d'après Grand  Prix de la chaîne, être "très content du choix" qu'il a fait, "après avoir pesé  le pour et le contre, avoir tout regardé". Mais toujours sans préciser la  nature de ce choix, en affirmant qu'il l'annoncerait "d'ici pas longtemps".

Le site internet belge "F1i.com" a donné l'information dimanche soir comme "certaine", en se basant sur des déclarations sybillines de Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport F1 à la chaîne Canal Plus, sur la grille de  départ du GP de Singapour, et sur les confidences d'une autre source française anonyme, sur cette même grille, dimanche soir. "Je confirme qu'il n'y a aucune discussion avec Grosjean " sur le projet de  rachat de Lotus par Renault, en chantier depuis plusieurs semaines, a indiqué  Abiteboul à l'AFP, plus tard dans la soirée. Si Renault reprend Lotus, ce ne sera pas forcément avec un pilote français, en raison de l'envergure internationale de l'entreprise française, a notamment dit Abiteboul à la chaîne cryptée.

Grosjean, 29 ans, né à Genève et de double nationalité franco-suisse, a fait toute sa carrière chez Renault et Lotus, disputant 77 GP de F1 et montant  dix fois sur le podium, la dernière en Belgique fin août. Selon plusieurs sites britanniques, Grosjean  aurait la perspective, en rejoignant Haas F1 en 2016, de pouvoir succéder éventuellement à Kimi Räikkönen  chez Ferrari en 2017. Car l'écurie américaine du milliardaire Gene Haas, leader  mondial de la machine-outil, sera motorisée par Ferrari.

AFP