Daniel Ricciardo
Le pilote australien Daniel Ricciardo | DR

Ricciardo perdra dix places à Bahreïn

Publié le , modifié le

L'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) sera pénalisé de dix places sur la grille de départ du Grand Prix de Bahreïn de Formule 1, dimanche prochain, à la suite d'un arrêt dans les stands raté par son équipe en Malaisie ce matin, a indiqué la FIA.

Ricciardo, alors 4e, était reparti de son stand avec la roue avant gauche  mal serrée. Il s'est aussitôt arrêté dans les stands et ses mécaniciens sont  venus le chercher pour le faire revenir sur son emplacement, en poussant sa  monoplace, pour serrer correctement cette roue. L'Australien, déjà disqualifié de sa 2e place au GP d'Australie, n'était  pas au bout de ses soucis. Il a d'abord écopé d'une pénalité de 10 secondes,  avec passage obligatoire dans les stands, pendant la course qu'il n'a  finalement pas terminée, abandonnant au 50e des 56 tours prévus, alors qu'il  était dans les profondeurs du classement à la suite d'un changement d'aileron  avant.

Après l'arrivée, les commissaires de course ont jugé qu'il était  partiellement responsable de ce mauvais serrage de la roue avant, en ayant  redémarré trop tôt, et lui ont donc infligé une pénalité supplémentaire de 10  places sur la grille à Sakhir, dimanche prochain, pour le GP de Bahreïn. Ils ont aussi convoqué les responsables de Red Bull Racing, après la  course, pour se faire expliquer pourquoi l'un des mécaniciens ne portait pas de  casque lors d'un des nombreux arrêts de Ricciardo dimanche dans son stand. L'appel sur la disqualification de Ricciardo en Australie doit être jugé le  14 avril à Paris. Le bras de fer entre Red Bull et la FIA a continué dimanche,  l'écurie championne du monde ayant indiqué que le capteur électronique de débit  d'essence, fourni par la FIA, était une nouvelle fois défaillant, comme en  Australie.

Jerome Carrere