La Lotus dans les stands
La Lotus rentre aux stands à Austin | AFP - DARRON CUMMINGS

Renault a finalisé le rachat de Lotus

Publié le , modifié le

Le constructeur français Renault a confirmé qu'il avait finalisé le rachat de l'écurie britannique Lotus, ce lundi, ce qui lui permettra de revenir en Formule 1 dès la saison 2016. "Vendredi 18 décembre 2015, le Groupe Renault et Gravity Motorsports (...) ont formellement finalisé l'acquisition par le Groupe Renault d'une prise de participation majoritaire dans le capital de Lotus F1 Team Limited", a précisé la marque au losange. Pastor Maldonado et Jolyon Palmer (qui remplace Romain Grosjean) devraient être les pilotes.

Cette annonce signifie non seulement le retour de Renault en F1 dès 2016, mais aussi que les créanciers de Lotus, et notamment le fisc britannique, ont été remboursés. Le constructeur français a ainsi racheté la majorité des part qui avait été vendue au fonds d'investissements Genii Capital fin 2009, lorsque Renault F1 avait souhaité se focaliser uniquement sur ses activité de motoriste. Il faudra troutefois attendre un peu avant de connaître le nom de l'écurie, l'organigramme, les différents sponsors et les autres nombreux détails, qui devraient tous être annoncés en février, lors d'un événement prévu à Paris.

En attendant, un nouveau conseil d'administration a été nommé. Jérôme Stoll ayant été nommé Président de la nouvelle structure, et Cyril Abiteboul désigné Directeur Général. "Les équipes techniques font de gros progrès pour que la monoplace de la saison 2016 soit prête pour les essais de Barcelone, fin février", indique un communiqué. Depuis début décembre, l'engagement de Renault en F1 a été acté par Carlos Ghosn. Avec ses 12 titres constructeurs en près de 40 ans de présence sur les circuits de F1, Renault entend bien retrouver un rôle majeur dans la compétition. "Notre ambition est de gagner, même si raisonnablement cela prendra du temps", avait indiqué Carlos Ghosn. La saison 2016 débutera le 20 mars par le Grand Prix d'Australie, à Melbourne.