Renault et McLaren en duo en 2018

Renault et McLaren en duo en 2018

Publié le , modifié le

Mettant fin à sa collaboration avec Toro Rosso à compter de la fin de saison, Renault se tourne vers McLaren et fournira à l'écurie anglaise un moteur. Jusqu'ici McLarent était motorisé par Honda et le partenariat n'a pas engendré des miracles. Échange de bon procédé puisque Honda rejoint Toro Rosso. Le pilote espagnol Carlos Sainz Jr, actuellement chez Toro Rosso, rejoindra lui l'écurie Renault en 2018.

Après Peugeot, lors d'une courte saison (1994), Renault deviendra le deuxième motoriste français à équiper les mythiques McLaren (présente en Formule 1 depuis 1966). Le deal était dans l'air du temps depuis un moment, il a été confirmé ce vendredi par les deux parties. "Il s'agit d'une décision stratégique pour Renault Sport Racing", a souligné son président Jérôme Stoll. "C'est la première fois que nous allons travailler avec McLaren et nous sommes fiers d'être parvenus à un accord avec une structure possédant un tel historique en Formule 1", a-t-il ajouté. Honda et McLaren, associés depuis 2015, ont indiqué dans un communiqué commun qu'ils avaient pris la décision de se séparer "par consentement mutuel" alors que leur partenariat courait jusqu'en 2023. Ce divorce était attendu faute de résultats probants, en particulier cette saison où les défauts du moteur japonais se sont avérés particulièrement criants.

Alonso vers une prolongation, Sainz Jr. chez Renault

Ce changement de motoriste suffira-t-il à convaincre Fernando Alonso de prolonger avec l'écurie de Woking ? La tendance serait à un oui. L'Espagnol avait été double champion du monde (2005, 2006) avec Renault. Il devrait toujours être accompagné de Stoffel Vandoorne, son jeune coéquipier belge (25 ans). A eux deux, les pilotes ont inscrit 11 points et verront d'un boeil le départ de Honda.

Honda désireux de rester en F1, a accepté de rompre son engagement avec McLaren de manière anticipée car il a obtenu d'équiper Toro Rosso dès 2018, en lieu et place de Renault. "C'est un challenge très excitant et j'espère que les deux parties vont en retirer des bénéfices dans leur développement mutuel", a commenté Franz Tost, patron de Toro Rosso. Autre contrepartie de ce "deal" qui redistribue les cartes de la F1, Carlos Sainz Jr, 23 ans, prendra la place du Britannique Jolyon Palmer chez Renault. "Être pilote de Formule 1 pour l'équipe officielle d'un constructeur est un honneur et j'espère répondre à la confiance de Renault avec de très bonnes performances sur la piste", s'est réjoui le fils de l'ancien champion du monde des rallyes.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot