Red Bull R9
La présentation de la Red Bull R9 avec Vettel et Webber | DR

Red Bull sa lance dans le fignolage

Publié le , modifié le

Règlement 2013 figé, les écuries de F1 n'ont pas grande latitude pour développer une nouvelle voiture. En avance sur les autres depuis plus de deux saisons, Red Bull va essayer de conserver sa supériorité avant l'arrivée des nouveaux moteurs V6. Pour Adrian Newey, le directeur technique du team champion du monde, il est désormais question de fignolage de sa RB8 rebaptisée RB9.

Unis comme les cinq doigts de la main. Christian Horner, Adrian Newey, Helmut Marko, Sebastian Vettel et Mark Webber façonnent depuis cinq ans le destin doré des Red Bull. Une continuité qui est pour beaucoup dans les succès autrichiens. "C'est la cinquième année que notre paire de pilotes est ensemble, retient lui le boss Horner. Nous sommes dans la continuité partout, dans tous les points clés. Je pense que cela prouve notre détermination à vouloir conserver nos titres une autre année." Pas de changement chez les hommes et guère plus sous le capot. La RB8 est devenue presque naturellement RB9. "Il n'y a pas de changements énormes, tous les principes sont les mêmes que  l'an dernier, explique le directeur technique Adrian Newey. C'est une évolution de la voiture de l'an dernier. Nous avons fignolé quelques petites choses sur lesquelles on sentait qu'on  pouvait encore progresser. Le développement va être la clé pendant toute cette  saison", a ajouté Newey. Il comptera encore en 2013 sur le travail précieux et  assidu du Suisse Sébastien Buemi, toujours pilote de réserve et pilote Toyota  en endurance, dans le simulateur high-tech de Red Bull Racing.

Vettel l'aime déjà

Dans un règlement quasi identique, Red Bull veut faire la différence sur les pneumatiques, données majeurs en 2012. "Nous devons continuer à comprendre les pneus, reprend Newey. Chaque fois qu'on pensait  les avoir compris, l'an dernier, une surprise arrivait et on réalisait qu'on ne les maîtrisait pas encore. Ils les ont encore changés cette saison", a souri Newey, pour qui "l'expérience montre que c'est seulement en essais qu'on peut  commencer à connaître ces pneus". Ce que les autres équipes n'auront pas, c'est un Sebastian Vettel dans leur baquet. Cela équivaut à un Fernando Alonso ou un Lewis Hamilton mais sa triple couronne lui donne quand même l'avantage. Revenu fringant et en jean's pour lever le voile sur la RB9, l'Allemand n'a rien perdu de son appétit. "Nous avons fini très fort la saison dernière mais c'était aussi difficile que la saison était longue. J'ai repris ma préparation depuis peu et je suis très excité car c'est la première fois que je la vois en entier (la RB9, ndlr). Je ne l'avais vue qu'en pièces détachées jusqu'ici. Mais son look est sympa. Maintenant, on va voir si elle fonctionne comme nous l'espérons." Les premières sensations au volant ne devraient pas tarder car Webber et Vettel seront très vite au volant lors des essais de Jerez qui débutent mardi en Espagne.

Vidéo : La RB9 se dévoile

Voir la video