Räikkönen ligne d'arrivée
Räikkönen sur ligne d'arrivée | AFP

Räikkönen: "Nous avions besoin de cette victoire"

Publié le , modifié le

Après avoir signé la 19e victoire en Formule 1 de sa carrière au GP d'Abou Dhabi, le Finlandais Kimi Räikkönen a expliqué que ce succès était à la fois "mérité" pour son équipe Lotus, et constitue un véritable encouragement pour la suite. "Nous n’avions pas la meilleure voiture, mais nous nous sommes battus et nous avons gagné", a indiqué le pilote de 33 ans sur le site de son écurie.

Quels sont vos sentiments après cette 19ème victoire?
- Je suis très heureux pour l’équipe et pour moi-même. Mais principalement pour l’équipe ici et à Enstone. La saison a été dure et à mon sens, cette victoire est amplement méritée pour tous. Elle est juste ce dont nous avions besoin. C’est aussi formidable pour tous les fans qui n’ont cessé de me soutenir et de soutenir l’équipe. Nous avons vécu des moments difficiles lors des récentes courses. J’espère que cela va donner plus de confiance à tout le monde. Pas seulement ceux qui travaillent au circuit et à l’usine, mais aussi à ceux qui dirigent le team dans l’ombre. J’espère que cela va inverser le cours des choses et nous apporter encore plus de belles courses et de victoires. Cette année ou l’année prochaine.

Comment situez-vous cette victoire par rapport aux dix-huit précédentes?
- Pour être franc c’est simplement une victoire de plus sur ma liste. C’est magnifique, bien sûr, parce que cela faisait longtemps que je n’avais plus vécu cela. Mais mes victoires précédentes étaient très similaires. Nous n’avions pas la meilleure voiture, mais nous nous sommes battus et nous avons gagné. C’est super de gagner maintenant, comme cela les gens arrêteront de me demander si je peux encore le faire. Au moins, maintenant, c’est un peu plus clair! Je n’ai jamais vraiment attaché d’importance à ce que disaient les gens. Si je ne termine pas la prochaine course, ils penseront que je suis mauvais. Je continuerai à faire à ma façon et si je suis heureux de ce que je fais et que c’est le mieux possible pour l’équipe, eh bien, tant mieux. Alors je me moque bien de savoir si les gens ont maintenant sur moi un avis différent de celui qu’ils avaient trois heures avant la course.

Quelle émotion avez-vous ressenti en passant sous le drapeau à damiers?
- J’étais heureux, mais il n’y avait pas de quoi sauter partout. Il nous reste encore deux courses et je vais essayer de recommencer. Evidemment, nous allons faire une belle fête ce soir et j’espère que demain, quand nous nous sentirons mal à la fin d’une longue nuit, nous nous souviendrons de nos sensations. Je suis simplement heureux pour toute l’équipe. C’était capital de se trouver derrière la voiture la plus rapide et de ne pas rester scotché derrière des voitures moins rapides que la nôtre. J’étais en bonne position sur la grille et je l’ai encore améliorée au départ. Je crois que nous avons déjà réussi de très bons départs précédemment et en comparaison, celui-ci était normal pour nous. J’ai pu dépasser Mark [Webber] et Pastor [Maldonado] avant de passer la seconde. Lors du tour de formation, j’avais fait un très bon essai de départ, alors je savais que cela allait bien se passer.

Romain Bonte