Kimi Raikkonen - Sebastien Loeb
Kimi Raikkonen | AFP - TOSHIFUMI KITAMURA

Raikkonen dit non à Renault

Publié le , modifié le

Le Finlandais Kimi Raikkonen a démenti la rumeur de son arrivée au sein de l'écurie Renault pour la saison 2011. Énervé, le champion du monde 2007, avec Ferrari, a reproché à la firme au losange d'avoir utilisé son image pour son propre marketing. "Je peux dire que je suis certain à 100% que je ne piloterai pas pour Renault l'an prochain !". Pendant ce temps, l'écurie tricolore cherche encore son second pilote pour la saison prochaine...

"Iceman" est échaudé ! L'image est assez rare pour être signalée. Réputé imperturbable dans les paddocks ou sur les podiums, le pilote finlandais s'est lâché dans les colonnes du quotidien Turun Sanomat.  Faussement annoncé au volant d'une Renault la saison prochaine, l'ancien pilote Ferrari, champion du monde en 2007, reproche à la firme française d'avoir utilisé son image pour se promouvoir. "Je suis très déçu de la façon dont ils (Renault, ndlr) ont utilisé mon nom pour leur propre marketing. A aucun moment je n'ai sérieusement envisagé piloter pour Renault, et je peux dire que je suis certain à 100% que je ne piloterai pas pour Renault l'an prochain, a partagé l'ancien pilote de la Scuderia Ferrari. Une seule fois, il y a plusieurs semaines, mon manager a eu un contact avec le patron de Renault. C'est tout", a affirmé Räikkönen, 31 ans le 17 octobre.

Raikkonen : "Je suis certain à 100% que je ne piloterai pas pour Renault l"

Des propos qui tranchent avec les précédentes déclarations de la firme au losange. Le 14 septembre, le patron de Renault F1, Eric Boullier, avait partagé que son écurie avait été contactée par Räikkönen: "c'est lui qui nous a contactés (...) C'est flatteur, car cela montre que l'écurie est attractive pour un champion du monde de F1", avait-il confié. Flatteur, c'est peu dire. Avec un palmarès fort de 18 Grands Prix de F1 et d'une couronne mondiale, la venue de Raikkonnen aurait été une publicité formidable pour l'écurie française. Aujourd'hui engagé en WRC avec Citroën Junior, le Finlandais avait déjà partagé vouloir revenir en F1, mais à la condition d'avoir une voiture compétitive pour le titre.
Pour l'heure, le nom du second pilote Renault pour la saison prochaine reste inconnu. Si le Polonais Robert Kubica a vu son contrat être prolongé, l'avenir du Russe Vitaly Petrov est des plus incertains. Lors de la dernière épreuve de championnat, Eric Boullier s'était montré très agacé de ses performances : "C'est assez frustrant, car il continue à faire des erreurs". Qui pour prendre sa place ?