Kimi Räikkönen
Kimi Räikkönen chez Ferrari | DR

Räikkönen de retour chez Ferrari

Publié le , modifié le

C'est officiel, Kimi Räikkönen quitte Lotus pour Ferrari ! L'écurie italienne a mis fin aux rumeurs en publiant un communiqué sur son site internet. Le Finlandais sera bien le nouveau coéquipier de Fernando Alonso lors des deux prochaines saisons. Ferrari est un bon souvenir pour Räikkönen qui a été sacré champion du monde de F1 au volant d'une monoplace du cheval cabré (2007).

Räikkönen, 33 ans, remplacera le Brésilien Felipe Massa qui avait annoncé son départ sur les réseaux sociaux mardi. Ironie du sort, Iceman avait quitté la Scuderia pour laisser le champ libre à Alonso moyennant un gros chèque. De l'argent dépensé à courir les rallyes et faire la fête avec ses potes. Depuis, Räikkönen a fait son retour chez Lotus et Alonso court toujours après son 3e titre de champion du monde, son premier chez les Rouges. Et si le Finlandais, dernier champion chez Ferrari, coiffait l'Espagnol au poteau ? Nous n'en sommes pas là mais le duo composé par Luca di Montezemolo a de l'allure. Deux immenses champions dans la même équipe, c'est du jamais vu depuis Senna-Prost chez McLaren ou le duo Piquet-Mansell chez Williams-Renault. Ferrari réalise un gros coup mais va devoir cravacher pour fournir une voiture à la hauteur du talent des deux pilotes. Red Bull ne tremble pas encore. En revanche, Lotus ne décolère pas du départ de son N.1.

Chaises musicales

Massa remplacé par Räikkönen et Webber par Ricciardo, c'est l'ouverture de la chasse aux baquets ! Son Finlandais parti, Lotus aurait porté son choix sur l'Allemand Nico Hülkenberg (Sauber). Du coup, la place de "Hulk" chez Sauber pourrait revenir à Massa, bouclant la boucle des transferts. Un retour aux sources pour Massa qui avait débuté en F1 en 2002 dans l'écurie suisse. Il jouerait alors le grand frère avec le Mexicain  Esteban Gutiérrez ou le Russe Serguey Sirotkin. Romain Grosjean (Lotus), Jean-Eric Vergne (Toro Rosso), Charles Pic (Caterham) et Jules Bianchi (Marussia) semblent eux assuré de poursuivre leur aventure en F1 dans leur équipe respective, faute de pouvoir grimper dans la hiérarchie. C'est déjà ça.