Räikkönen (Lotus Renault)
Kimi Räikkönen (Lotus Renault) | PAUL CROCK / AFP

Räikkönen : "ça sert à rien d'être super heureux"

Publié le , modifié le

Vainqueur du premier GP de la saison à Melbourne, Kimi Räikkönen relativise. Le pilote Lotus Renault garde ses sourires pour plus tard car "il y a encore 18e courses à disputer".

Q: Qu'est-ce que cela vous fait de gagner à nouveau ici, comme en 2007 ?
R: "Une victoire est une victoire, quelle que soit la manière dont on  l'obtient. Les années sont différentes, mais le sentiment est le même. Il y  avait beaucoup de points d'interrogation avant ce Grand Prix, ça s'est bien  passé pour nous et j'espère que nous vivrons beaucoup de courses comme celle-là  dans les mois qui viennent".
   
Q: Comment s'est passée cette journée pour vous ?
R: "J'étais un peu déçu par le résultat des qualifications ce matin, car je  n'avais pu faire qu'un seul tour lancé en Q3 et en plus j'avais fait une petite  erreur dans un virage. Mais je savais que j'avais une très bonne voiture depuis  le début du week-end et que si j'arrivais à faire durer mes pneus avant plus  longtemps, j'aurais une bonne chance de faire un bon résultat. Nous devions  trouver le moment idéal pour changer de pneus et c'est ce que nous avons réussi  à faire. J'ai pu les gérer au mieux, et j'ai aussi pu accélérer quand il le  fallait, par exemple quand Fernando (Alonso) se rapprochait de moi".
   
Q: Comment envisagez-vous la suite de cette saison 2013 ?
R: "Ca ne sert à rien d'être super-heureux car il y a encore 18 courses à  disputer, la saison sera longue. La situation sera sûrement bien différente dès  la semaine prochaine en Malaisie et c'est difficile de dire qui sera rapide. Il  fera plus chaud, mais notre voiture a prouvé l'an dernier qu'elle était  efficace par temps chaud. Le circuit ne ressemble pas du tout à celui-là et il  va probablement pleuvoir".