Sebastian vettel devant la meute à Spa
Sebastian vettel devant la meute à Spa | TOM GANDOLFINI / AFP

Qui pour contrarier Vettel ?

Publié le , modifié le

Un bel été et une démonstration à Spa-Francorchamps ont confirmé l'irrésistible ascension de Sebastian Vettel. L'Allemand est bien parti pour ajouter une quatrième couronne mondiale à son palmarès. Au vu des performances de sa Red Bull-Renault, le combat semble inégal pour les Alonso, Räikkönen, Hamilton et Rosberg. Ces derniers abattent l'une de leurs dernières cartes dimanche à Monza lors du GP d'Italie.

Niki Lauda l'affirme, Sebastian Vettel sera couronné à Abou Djhabi ! A deux courses de la fin du championnat. L'Autrichien dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Vettel semble intouchable et a encore accentué son avance il y a quinze jours à Spa. Son avance sur son dauphin Fernando Alonso est de 48 points, soit quasiment deux victoires. Avec une telle marge, l'Allemand peut voir venir même si son appétit féroce le pousse à aller chercher toutes les victoires possibles. Sa série avait débuté en septembre 2008 sur une Toro Rosso ...à Monza. Le tracé lombard, le plus rapide de la saison, lui convient même si c'est peut-être "le talon d'Achille" des Red Bull selon le patron de l'écurie Christian Horner. "Nous ne nous attendons peut-être pas à être si forts que ça à Monza mais nous verrons", a admis Vettel. Qui alors pour retarder son sacre ?

Alonso veut encore y croire

A Monza, on voit toujours rouge ! Fief des tifosi, le GP d'Italie est toujours un moment particulier pour Ferrari. Sur ses terres, la Cavalino joue gros mais il dispose d'un enthousiasme qui vaut tous les KERS. "C'est un week-end important pour nous", a confirmé Fernando Alonso. "L'année dernière, nous avons été très près de renouveler notre victoire de 2010. Notre motivation est totale, nous aimerions donner sourires et satisfaction aux tifosi à Monza", a-t-il ajouté. L'Espagnol sera donc le premier rival de Vettel mais dispose-t-il d'une voiture capable de s'imposer ? A Monza, le pilote parti en pole position a remporté huit des dix dernières courses. Le problème, c'est qu'Alonso n'a plus décroché une pole depuis 22 GP. Le seul talent du double champion du monde pourrait ne pas suffire. S'il a encore fait des miracles à Spa en accrochant la 2e place après une qualification très moyenne (9e), Alonso ne peut pas multiplier les manifestations divines.

Opération podium pour Raïkkönen

Le titre mondial n'est pas mort mais il s'est éloigné sur un problème de frein. Kimi Räikkönen n'as pas encore cédé mais son abandon dans les Ardennes sonne déjà comme une capitulation. Chez Lotus, la priorité est donc de ramener le Finlandais dans le top 3 au plus vite. "Il faut que nous ramenions Kimi sur le podium et régulièrement, a avouer le Team principal Eric Boullier. Son abandon à Spa a été le premier avec Lotus F1 Team et nous ne voulons plus en revoir cette saison. Il est monté six fois sur le podium cette année et il reste huit courses." Circuit de moteur, Monza ne réussit guère à Räikkönen. Aucune victoire en carrière. Quant à la Lotus, elle n'est pas la plus à même de briller en Italie. "C’est un tracé unique avec ses très hautes vitesses et tout le monde va rouler avec l’appui le plus faible de toute l’année. Cela n’a pas toujours été le point fort de notre voiture, mais l’usine a énormément travaillé pour apporter plus de vitesse et de stabilité à travers des modifications sur la voiture", affirme le Finlandais. Suffisant pour s'imposer ? Pas sûr...

Une cible et Deux flèches

Pour trouver un véritable challenger à Vettel, il faut aller du côté des Mercedes dont la vélocité n'est plus à prouver. Ça tombe bien à Monza où la pole sera un élément important. Amoureux du circuit et de l'ambiance, Nico Rosberg sait qu'il a aussi une belle carte à jouer. "Aller à Monza en sachant que nous avons une voiture rapide est fantastique et j’espère que nous parviendrons à un autre bon résultat d’ensemble comme nous l’avons fait en Belgique, avance-t-il. Nous devons continuer à progresser et je sais que tout le monde travaille très dur dans nos usines pour y arriver." Si les astres s'alignent comme il faut dans le ciel de Monza, deux étoiles argentées ont de grandes chances de briller.

Les horaires

Vendredi:
10h00 à 11h30 : 1re séance d'essais libres
14h00 à 15h30 : 2e séance d'essais libres
   
Samedi:
11h00 à 12h00 : 3e séance d'essais libres
14h00 à 15h00 : qualifications
   
Dimanche:
14h00 : Grand Prix d'Italie (53 tours)

C​lassements du championnat du monde

Pilotes:
1. Sebastian Vettel (GER) 197 pts
2. Fernando Alonso (ESP) 151
3. Lewis Hamilton (GBR) 139
4. Kimi Räikkönen (FIN) 134
5. Mark Webber (AUS) 115
6. Nico Rosberg (GER) 96
7. Felipe Massa (BRA) 67
8. Romain Grosjean (FRA) 53
9. Jenson Button (GBR) 47
10. Paul di Resta (GBR) 36
11. Adrian Sutil (GER) 25
12. Sergio Pérez (MEX) 18
13. Jean-Eric Vergne (FRA) 13
14. Daniel Ricciardo (AUS) 12
15. Nico Hülkenberg (GER) 7
16. Pastor Maldonado (VEN) 1
 
Constructeurs:
1. Red Bull Racing 312 pts
2. Mercedes-AMG 235
3. Scuderia Ferrari 218
4. Lotus 187
5. McLaren-Mercedes 65
6. Force India 61
7. Scuderia Toro Rosso 25
8. Sauber 7
9. Williams 1