Petrov Renault 092010
Vitaly Petrov dans le baquet de la Renault | DR

Petrov : "Montrer que je mérite de rester"

Publié le , modifié le

Vitaly Petrov fait le point sur sa situation alors que le casque de Kimi Raikkonen se fait de plus en pressant dans les rétros de sa Renault. "Les dernières courses n’ont pas été faciles pour moi et je pense que cela est dû principalement à mon manque d’expérience, ainsi qu’à de la malchance", indique le pilote russe de l'écurie française. Il espère désormais montrer ce dont il est capable à l’équipe et qu'il "mérite de rester l’année prochaine."

Q : Vitaly, quels sont vos sentiments après votre première course nocturne, à Singapour ?
R : "C’était un week-end difficile et frustrant car je n’ai pas pu obtenir les résultats auxquels nous aurions pu prétendre. Le début de la course s’est bien passé car je suis remonté en dixième positions, et l’équipe a bien fait de m’appeler pour changer de pneumatiques lorsque la voiture de sécurité est entrée en action. Après cela, j’étais en bonne position, avec Webber et Glock juste devant moi, mais il y a eu un incident avec Hülkenberg et cela m’a fait perdre trois positions. Ma course était détruite. Sans cela, je pense qu’il m’aurait été possible de finir 8ème."

Q : Avez-vous hâte d’être à Suzuka, l’un des grands rendez-vous du calendrier ?
R : "Je sais que c’est un rendez-vous très attendu et je suis heureux de m’y rendre pour la première fois. Il est difficile pour moi d’en dire davantage car je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Ce sera une expérience entièrement nouvelle mais je sais déjà qu’il s’agit d’un circuit très technique ! J’espère que la voiture y sera compétitive. Le début du tour a l’air extrêmement rapide, avec beaucoup de changements de direction. Si vous manquez un virage, vous traînez vraiment tout le handicap jusqu’à la fin du secteur. Je pense qu’il sera important de s’assurer que le f-duct fonctionne bien, car une partie importante du tour se passe à fond et les lignes droites sont assez longues."

Q : Vous arrivez à la fin de votre première saison de F1. Etes-vous satisfait de la manière dont les choses se sont passées ?
R : "Les dernières courses n’ont pas été faciles pour moi et je pense que cela est dû principalement à mon manque d’expérience, ainsi qu’à de la malchance. Je travaille dur, je progresse, particulièrement en ce qui concerne mon feedback ainsi que ma compréhension de la voiture. Malheureusement, cela ne s’est pas traduit par de bons résultats. Maintenant, je dois montrer ce dont je suis capable à l’équipe afin de lui montrer que je mérite de rester l’année prochaine."