La Lotus-Renault E21
La Lotus-Renault E21 | DR

Lotus-Renault ouvre le bal

Publié le , modifié le

Le voile se lève sur les F1 de 2013. Première à montrer le bout de son nez ...cassé, la Lotus-Renault E21. Il fallait être à l'heure car le team a présenté voiture et pilotes sur internet pendant quinze minutes. Service minimum pour une efficacité maximum ? C'est ce qu'espère Lotus, 4e équipe la saison dernière.

Objectif Top 3

Une victoire, des podiums et une quatrième place des constructeurs ont donné des idées à Lotus F1 Team. Dans son usine d'Enstone, zone ultra-secrète s'il en est, l'écurie anglo-luxembourgeoise n'a rien caché et surtout pas son ambition. Après un énorme "step" en 2012, l'heure est à la confirmation. Lotus veut faire partie des grands et s'en donne les moyens, surtout avec un règlement technique plutôt figé. "Je pense qu'il est juste de dire que de grandes choses sont possibles avec cette l'équipe et l'E21, a indiqué le patron de l'équipe Eric Boullier. Le saut que nous avons fait de 2011 à 2012 a montré ce que nous sommes capables de faire. Ajoutez à cela la continuité et le potentiel de "line-up" et nous possédons un cocktail très puissant pour la saison à venir. Notre plan ambitieux visant à nous transformer en l'une des meilleures équipes de Formule 1 arrive à point nommé, et maintenant nous devons le démontrer avec des podiums réguliers."

Räikkönen fait du Räikkönen

En lutte pour le titre quasiment jusqu'au bout, Kimi Räikkönen a effectué l'an dernier un retour au premier plan. Peu y croyait mais le Finlandais reste toujours aussi imprévisible. Et aussi peu loquace. "Bien sûr, je n'ai pas conduit la E21 donc il est difficile de dire ce qui pourrait ou ne pourrait pas être possible pour l'année à venir, avoue-t-il. Nous savons que nous avions une bonne voiture la saison dernière, mais tout le monde travaille dur pour faire le meilleur package. Je vais travailler avec l'équipe pour aider à obtenir une voiture aussi forte que possible, puis à Melbourne, nous aurons notre premier aperçu de résultats." Difficile d'en dire moins avec autant de mot. Mais Räikkönen préfère les actes aux mots donc on évitera de la juger sur ses déclarations... 

Quant à Romain Grosjean, 2013 représente une énorme défi après ses déboires de 2012. Toutes les équipes espèrent que la page des départs ratés est définitivement tournée. Le Français se veut très prudent, aspirant juste à marquer le plus de point possible. "Je peux clairement dire que je veux marquer beaucoup de points pour l'équipe - tout le monde s'en doute - mais je pense que ce serait une erreur pour moi de dire que je veux finir dans une position particulière dans le championnat, explique Grosjean. J'ai vraiment envie de sauter de la voiture autant de fois que possible en pensant que j'ai fait un bon travail. Sachant que tout ce que je pourrais faire ou que j'ai fait, je veux me sentir fier de ma race ou de la session." Il a la confiance de Boullier mais à la première gaffe, son avenir pourrait s'assombrir. On ne lui souhaite pas.

Une E21 évolutive

A première vue, la nouvelle Lotus n'a pas montré tous ses atouts. C'est le jeu des présentations, surtout quand on passe en premier. Comme sa devancière de l'an dernier, la E21 arbore à l'avant un museau surélevé, peu esthétique, qui était la marque de fabrique des monoplaces 2012 et devrait évoluer dans les prochaines semaines, a confié le directeur technique, James  Allison. "Nous avons beaucoup travaillé et ça fait plaisir d'être les premiers à lancer une voiture excitante", a ajouté Allison, convoité par Mercedes, pour qui "les règles sont très similaires à 2012 donc la performance se jouera sur des détails, à partir de concepts sur lesquels nous travaillons depuis quelques années". Premier élément de réponse le 5 février à Jerez de la Frontera pour le début des essais hivernaux.