Kimi Raikkonen et Romain Grosjean posent devant la Lotus E20
Kimi Raikkonen et Romain Grosjean posent devant la Lotus E20 | DR

Lotus ambitieux avec l'E20

Publié le , modifié le

Lotus a définitivement tourné la page Kubica. Orpheline du Polonais en 2011, l'écurie anglo-luxembourgeoise avait déçu. Avec des moyens accrus et une paire Raikkonen - Grosjean prometteuse, Lotus compte bien réduire l'écart avec les top team Red Bull, McLaren et Ferrari. Pour y parvenir, l'équipe mise sur sa nouvelle monoplace, l'E20, "deux crans au dessus" de la précédente selon le patron Eric Boullier.

"La saison 2011 a été difficile à gérer, parce que nous avons perdu notre meilleur pilote (ndlr: le Polonais Robert Kubica, gravement blessé début 2011 dans un petit rallye italien). L'objectif en 2012, c'est de reprendre notre progression pour devenir un +top team+ et gagner d'ici deux ou trois ans", a dit Eric Boullier, le gérant français de l'écurie anglo-luxembourgeoise.

Sous un dôme en toile gonflable, l'E20 a été dévoilée par ses trois pilotes, Räikkönen, champion du monde 2007 chez Ferrari, Grosjean, qui avait fait ses débuts en F1 chez Renault en 2009, et le Belge Jérôme d'Ambrosio (ex-Virgin), qui jouera les réservistes. Puis Räikkönen, coup majeur de Lotus F1 cet hiver, a expliqué que "la F1, c'est ce qui se fait de mieux en sport automobile", pour expliquer son retour après deux années de rallye, et qu'il "se sent bien dans cette équipe, qui a tous les outils pour devenir un +top team+" comparable à ceux qu'il a déjà connus, Ferrari et McLaren. 

E20, "la plus jolie des laides"

"La F1, c'est un sport fantastique", a ajouté Grosjean, après deux années en GP2 et en GT, et il en a profité pour "remercier tous ceux qui ne croyaient pas en moi, parce qu'ils m'ont rendu plus fort". Le Franco-Suisse "a beaucoup de talent", selon Boullier, et son entente avec Räikkönen, surnommé "Iceman", sera déterminante, selon leur patron français.
Côté design, James Allison, le directeur technique, trouve que l'E20 est "la plus jolie des laides", en référence à son nez surélevé comparable à celles des autres F1 2012 présentées ces derniers jours (Ferrari, Force India, Sauber). "Il n'y a pas eu beaucoup de changements par rapport au châssis 2011, mais ce sont des changements très profonds", a-t-il ajouté, plus sérieusement.

"Ca va bien se passer, parce que cette voiture est deux crans au dessus (de la précédente) et que toute l'équipe s'est remise sur les rails", a annoncé Boullier, plus que jamais concurrent de Mercedes pour une place dans le Top 4 de la F1, derrière Red Bull, McLaren et Ferrari. Avec l'aide de Sir Jackie Stewart, triple champion du monde de F1 dans les années 70, Lotus F1 a réussi à séduire le groupe multi-nationale Unilever, dont deux marques grand public s'affichent désormais sur la carrosserie. Du coup, "notre budget est plus important que l'an dernier", a conclu Boullier qui n'a "aucun doute sur la motivation de Räikkönen". Ca promet.

Xavier Richard @littletwitman