Lewis Hamilton (Mercedes) maîtrise le Grand Prix des Etats-Unis et se rapproche du titre

Lewis Hamilton (Mercedes) maîtrise le Grand Prix des Etats-Unis et se rapproche du titre

Publié le , modifié le

Le champion du monde en titre, Lewis Hamilton (Mercedes), a remporté sa 9e victoire de la saison en remportant le Grand Prix des Etats-Unis, à Austin, lors de la 17e manche du championnat du monde de F1. Le Britannique, devancé au premier virage par son rival Sebastian Vettel (Ferrari), a repris les commandes au 6e tour et a ensuite maîtrisé la course. L'Allemand prend la 2e place, et limite les dégâts au championnat, alors que Max Verstappen (Red-Bull) , 3e sur la ligne était pénalisée pour sa manoeuvre de dépassement sur Raikkonen, finalement 3e. Le titre des constructeurs revient à Mercedes pour la 4e année de suite.

Un show à l'américain: des pom-pom girls, une présentation individuelle des pilotes avec un face-à-face entre Hamilton et Vettel, les deux rivaux pour le titre. A Austin, les organisateurs ont tout fait pour créer l'événement lors de cette 17e manche du championnat du monde. Mais sur la piste, cela n'a pas duré très longtemps. 

Parti en pole position, Lewis Hamilton (Mercedes) a dominé les débats. Certes, il a cédé la 1re position au premier virage face à un meilleur départ de Sebastian Vettel (Ferrari). Mais ensuite, il a repris son bien en profitant du DRS pour passer aisément l'Allemand au 6e tour. Ensuite ? Un écart qui se creuse, avant le jeu des retours aux stands. C'est là que tout s'est joué. Entré le premier dans le quatuor de tête (16e tour), Vettel espérait passer les Britannique lors de son changement de pneus. Entré au 20e tour, le Britannique en est ressorti devant l'aileron de son rival. Et a tenu l'attaque lors des premiers mètres pour prendre ensuite le large.

Verstappen au dernier moment

Sur un tracé américain sur lequel il a gagné à quatre reprises en cinq éditions (l'autre avait été gagnée par Vettel sur Red-Bull en 2013), Lewis Hamilton a conduit à sa main. En témoigne son dépassement très tranquille, tout en maîtrise et sans la moindre prise de risque, sur Max Verstappen (Red-Bull) lors du 23e tour, alors que le Néerlandais occupait encore la place de leader au jeu de la valse des stands. Mais le combat, c'était entre Mercedes et Ferrari. Les quatre pilotes occupaient les quatre premières places, mais au 39e tour, Vettel repassait aux stands. Il rétrogradait en 4e position, laissant les Flèches d'Argent aux deux premières places. Il n'avait plus beaucoup de marge, puisqu'une victoire de Hamilton couplée à une place au-delà du 5e rang de l'Allemand offrirait le titre mondial à Hamilton dès cette épreuve. Au 51e tour, il passait avec brio Bottas, pour s'emparer de la 3e place. Et un tour plus tard de la 2e, laissé bien volontiers par son équipier Kimi Raikkonen.

Mais le Finlandais, dans les derniers mètres, se faisait passer par une attaque ambitieuse de Max Verstappen (Red-Bull), le privant de la 3e place. Mais quelques minutes après, les commissaires lui infligeaient une pénalité de 5 secondes, pour sa manoeuvre. Raikkonen récupérait donc sa place sur le podium. C'était le seul nouvel événement majeur de ce Grand Prix.

Classem​ents

Classement des pilotes:
1. Lewis Hamilton (GBR) 331 points
2. Sebastian Vettel (GER) 265
3. Valtteri Bottas (FIN) 244
4. Daniel Ricciardo (AUS) 192
5. Kimi Räikkönen (FIN) 160
6. Max Verstappen (NED) 126
7. Sergio Pérez (MEX) 86
8. Esteban Ocon (FRA) 73
9. Carlos Sainz Jr (ESP) 54
10. Felipe Massa (BRA) 36
11. Nico Hülkenberg (GER) 34
12. Lance Stroll (CAN) 32
13. Romain Grosjean (FRA) 28
14. Kevin Magnussen (DEN) 15
15. Stoffel Vandoorne (BEL) 13
16. Fernando Alonso (ESP) 10
17. Jolyon Palmer (GBR) 8
18. Pascal Wehrlein (GER) 5
19. Daniil Kvyat (RUS) 4

Classement des constructeurs:
1. Mercedes-AMG 575 pts CHAMPION
2. Ferrari 428
3. Red Bull 315
4. Force India 159
5. Williams 68
6. Toro Rosso 53
7. Renault 48
8. Haas 43
9. McLaren-Honda 23
10. Sauber 5

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze