Hamilton Montréal
Lewis Hamilton a parfaitement géré la séance des essais libres. | TOM PENNINGTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Lewis Hamilton: "Je pense que je la méritais"

Publié le , modifié le

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), vainqueur dimanche à Silverstone de son 27e Grand Prix de Formule 1, a estimé qu'il "méritait" cette victoire, se comparant à un joueur de tennis mené deux sets à zéro.

Q: Qu'est-ce que ça vous fait de gagner ici pour la deuxième fois, devant  votre famille et vos fans ?
R: "Ce week-end montre bien qu'il ne faut jamais abandonner. Hier, je n'ai  pas abandonné, j'ai juste pensé que ce n'était pas la peine de faire un tour de  plus (en qualifications), je ne pouvais pas imaginer que la dernière portion du  circuit serait aussi rapide, à la fin de la séance. Je suis revenu très  concentré, j'ai senti les encouragements de tout le monde pendant la course et  ça m'a vraiment motivé. Nous avons les meilleurs fans du monde ici. Sans eux,  et sans ma famille, qui m'a bien remonté le moral hier soir après les  qualifications, qui m'a permis de retrouver une énergie positive, je n'y serais  pas arrivé. Ce n'est pas comparable à ma victoire de 2008, car c'était une  autre époque, et il pleuvait, mais ça reste spécial de gagner ici. Je pense  aussi à l'histoire de ce circuit, à tous les grands pilotes qui ont gagné ici  dans le passé, au fait que j'avais mené l'an dernier, et je me sens privilégié. Ca me rend humble".

Q: Comment avez-vous vécu cette course de l'intérieur, et surtout l'abandon  de Rosberg ?
R: "En début de course, Nico a réussi à creuser un bon écart et moi j'ai  fait de belles manoeuvres, après j'essayais juste de ménager mes pneus et j'ai  réussi à les faire durer plus longtemps que d'habitude. Avant qu'il abandonne,  je revenais sur lui au rythme d'une seconde au tour, avec mes pneus durs, et je  n'arrivais pas à croire que je pouvais aller aussi vite. Je l'ai chassé comme  jamais auparavant, j'avais une voiture bien équilibrée, même si je n'avais pas  pu faire de longs relais aux essais libres 2, et je me sentais très à l'aise.  On ne souhaite jamais que son coéquipier abandonne et j'avais hâte de pouvoir  me battre contre lui, roue dans roue, mais on aura à nouveau l'occasion de le  faire dans l'avenir. On travaille tous pour continuer à faire des doublés mais  je dois avouer que j'avais vraiment besoin de ce résultat donc je suis vraiment  heureux de l'avoir obtenu. Je pense que je la méritais".

Q: Est-ce que vous estimez que le championnat est complètement relancé ?
R: "Je crois que je suis revenu à quatre points. J'ai entamé ce week-end en  me disant que ce serait bien de le finir comme ça. J'ai même pensé que les fans  pourraient souffler dans mes voiles et me pousser dans le bon sens, pour que la  tendance se renverse en ma faveur. En fait, je suis à la poursuite de Nico  depuis que j'ai perdu des points en début de la saison (ndlr: abandon en  Australie), et j'ai dû repartir à la chasse après mon deuxième abandon (au  Canada), donc c'est très difficile, un peu comme un joueur de tennis qui serait  mené deux sets à zéro. Maintenant je peux me reconcentrer sur la deuxième  moitié de la saison".

AFP