Les Mercedes de Rosberg et Hamilton
Nico Rosberg devant Lewis Hamilton, les Flèches d'Argent en action | AFP - TOM GANDOLFINI

Les Mercedes en position de force au Canada

Publié le , modifié le

Fort du succès de Nico Rosberg à Monaco et sur un tracé qui a souri à trois reprises à Lewis Hamilton (2007, 2010, 2012), l'écurie Mercedes arrive en pleine confiance lors du Grand Prix du Canada. Mais les Red Bull de Sebastian Vettel et Mark Webber, sur le podium sur la Côte-d'Azur, aimeraient bien s'imposer sur ce circuit pour la première fois. Le circuit citadin, au bord du fleuve Saint-Laurent, mettra encore une fois les pneus à rude épreuve, comme les freins et les moteurs.

L'enchaînement Monaco-Montréal est toujours savoureux. En quinze jours, les pilotes roulent sur deux des tracés les plus spectaculaires de la saison, avec des tracés citadins au bord de l'eau. "Tout le monde attend avec  impatience cette visite annuelle à Montréal", résume Ross Brawn, le Team  Principal de Mercedes, "car ses caractéristiques de vitesse posent un véritable  défi en termes de réglages. La puissance du moteur, les freins et la gestion des pneus sont cruciaux  pour obtenir un bon résultat". 

C'est donc ici, auréolé de la victoire de Nico Rosberg et de la 4e place de Lewis Hamilton à Monaco, que Mercedes se présente. Certains évoquent le fait que ce duo est "la meilleure paire" de la F1  actuelle, mais il ne s'est pas endormi sur ses lauriers monégasques et "a passé du temps à l'usine de Brackley", selon Brawn. Dans l'antre de l'écurie, Paddy Lowe, ancien de McLaren, a fait son arrivée dans la direction technique, rejoignant Hamilton après avoir trouvé un accord à l'amiable avec son ancien employeur alors qu'il ne devait arriver qu'à la fin de l'année 2013.

Un beau jeu à condition de préserver les pneus

Et malgré la convocation devant le tribunal international de la FIA pour avoir effectué des essais pneumatiques durant la saison, alors que le règlement l'interdit, l'ambiance est au beau fixe.  "Le GP du Canada, c'est toujours un superbe événement car les fans sont  très enthousiastes. Toute la ville vit et aime cette course, on reçoit beaucoup  de soutien", dit Nico Rosberg. "C'est aussi l'une de mes pistes préférées, j'aime le  défi que ça représente de piloter ici, à cause des faibles appuis  aérodynamiques exigés par les longues lignes droites". Son coéquipier Lewis Hamilton est également heureux d'être à Montréal: "C'est vraiment un circuit spécial car ça va très vite, c'est très amusant de piloter, et freiner tard aide beaucoup. Cela ressemble un  peu à Monaco, car il faut des réglages similaires pour aller chercher les  vibreurs (trottoirs), donc on devrait être compétitifs, même si notre  préoccupation principale sera de gérer les pneus".

Si les Mercedes parviennent à préserver aussi bien leurs gommes Pirelli  qu'à Monaco, elles seront favorites. Sinon, tout est possible, surtout si les  conditions météo s'en mêlent. Jenson Button en sait quelque chose, car il avait  remporté ici en 2011 le GP le plus long de l'histoire de la F1  (plus de quatre  heures de suspense, interruptions comprises). Button, dont la McLaren est en progrès invisibles mais constants depuis le  début de la saison, aimerait bien créer la surprise dimanche et faire remonter  l'écurie anglaise, avec l'aide de son coéquipier Sergio Pérez, à la 5e place du  championnat constructeurs, actuellement occupée par Force India. Les Indiens de Silverstone fêteront dimanche à Montréal leur 100e GP depuis que l'écurie Spyker a été reprise par le milliardaire Vijay Mallya, et Force  India vient de réussir un début de saison 2013 impressionnant. De quoi inciter  ses pilotes, Paul di Resta et Adrian Sutil, à rêver ouvertement d'un podium à  Montréal.

Vainqueur en 2005 ici-même, Kimi Raikkonen a bien envie de remettre sa Lotus sur le devant de la scène, lui qui a fini 10e à Monaco. "Cette course a souvent été comme une loterie car beaucoup de choses peuvent arriver", estime-t-il. "Le temps peut changer beaucoup, parfois les pneumatiques ou la piste ne marchent pas bien ou les voitures de sécurité interviennent".

Classement des pilotes

1. Sebastian Vettel (GER) 107 pts
2. Kimi Räikkönen (FIN) 86
3. Fernando Alonso (ESP) 78
4. Lewis Hamilton (GBR) 62
5. Mark Webber (AUS) 57
6. Nico Rosberg (GER) 47
7. Felipe Massa (BRA) 45
8. Paul di Resta (GBR) 28
9. Romain Grosjean (FRA) 26
10. Jenson Button (GBR) 25
11. Adrian Sutil (GER) 16
12. Sergio Pérez (MEX) 12
13. Daniel Ricciardo (AUS) 7
14. Nico Hülkenberg (GER) 5
15. Jean-Eric Vergne (FRA) 5

Classement des constructeurs

1. Red Bull Racing 164 pts
2. Scuderia Ferrari 123
3. Lotus 112
4. Mercedes-AMG 109
5. Force India 44
6. McLaren Mercedes 37
7. Scuderia Toro Rosso 12
8. Sauber 5