Lewis Hamilton Mercedes
Le pilote britannique Lewis Hamilton | AFP - HOCH ZWEI

Le sacre de Lewis Hamilton en chiffres

Publié le , modifié le

Lewis Hamilton a remporté dimanche sur le circuit d’Austin aux Etats-Unis son troisième titre de champion du monde de Formule 1. Un sacre qui vient couronner une domination totale sur la saison comme le traduise les chiffres. Un sacre qui confirme aussi le pouvoir et l’aura de Lewis Hamilton en F1, dans le sport mais aussi dans l’univers glamour du showbiz.

1 : son nombre d’abandon cette saison

Lewis Hamilton a été d’une exceptionnelle régularité cette saison. Sur les 16 courses disputées, il a toujours été dans les points (14 podiums) sauf en Malaisie où il a abandonné lors d’un week-end où son écurie, Mercedes, avait rencontré des problèmes de pneumatiques. Trahi par son moteur, l’Anglais avait vu Sebastian Vettel remporté son troisième Grand Prix de la saison. Son coéquipier Nico Rosberg avait raté le coche ne terminant que quatrième et laissant échapper l’une des seules occasions de revenir au classement. Détail amusant, l’autre occasion, Rosberg l’avait ratée aussi. En Hongrie à la fin du mois de juillet, Hamilton ne prend que la sixième place d’une course remportée par Sebastian Vettel. Rosberg, lui, avait dû abandonner.

2 : Le nombre de titre de sportif de l’année selon GQ

Lewis Hamilton est désormais plus qu’un pilote de F1. C’est une star mondiale du sport qui n’hésite pas à s’afficher avec les people de la mode, du cinéma ou de la musique. Cette année, il a été aperçu plusieurs fois au premier rang des défilés des plus grands créateurs lors des fashion week de Paris, de Milan ou de New York. "J’adore cela. C’est tellement différent de la F1. J’ai la chance de pouvoir rencontrer de grands designers. La créativité est la chose qui m’intéresse le plus au monde", racontait-il dans L’Equipe. Il est aujourd’hui de ces sportifs qui allient résultats et image. Une aubaine pour l’édition anglaise de GQ qui en a fait un de ses chouchous. Elle lui a déjà consacré trois couvertures et décerné deux fois le titre de sportif de l’année. Une troisième fois cette année ?

A photo posted by Lewis Hamilton (@lewishamilton) on Sep 12, 2015 at 8:38am PDT

3 : son nombre de titres mondiaux

C’est quand même le chiffre le plus important. Après 2008 chez McLaren et 2014, il s’offre un troisième titre. Avec ces trois titres de champion du monde des pilotes, il rejoint le club d’Ayrton Senna, son idole, de Nelson Piquet, de Niki Lauda, Jackie Stewart et Jack Brabham, tous trois fois titrés. A 30 ans, il a encore le temps de rejoindre Sebastian Vettel et Alain Prost, qui ont tous les deux quatre titres. L’Allemand et le Français sont dans le viseur du Britannique, comme Juan Manuel Fangio (5), voire Michael Schumacher (7) pour celui qui ambitionne d’aller "le plus loin possible". A noter qu’il est le premier britannique à gagner deux titres d’affilée.

4 : Son nombre de ruptures avec Nicole Scherzinger

En début de saison, les fans de Lewis Hamilton s’inquiétaient. Ils venaient d’apprendre la nouvelle rupture entre leur poulain et la chanteuse, l’ex Pussycat Dolls, Nicole Scherzinger. La quatrième en sept ans. Un nouvel épisode – définitif cette fois ? – dans leur histoire tumultueuse. Avant cette rupture aurait été difficile à vivre pour l’Anglais, mais pas en 2015. En célibataire, il a arpenté le paddock mais aussi les soirées et les podiums s’affichant avec Rihanna à la Barbade, avec Kanye West ou Olivier Rousteing, le directeur artistique de 29 ans de la maison Balmain. Bref, en 2015, Hamilton a profité et ça lui a plutôt réussit.

A photo posted by Lewis Hamilton (@lewishamilton) on Oct 7, 2015 at 12:18am PDT

9 : Comme le nombre de ses saisons

Hamilton a terminé sa neuvième saison de F1, sa troisième chez Mercedes après six années chez McLaren. Fait unique, il est le premier pilote à remporter au moins une course lors de chaque saison depuis son arrivée sur le circuit.

10 : le nombre de victoires cette saison

Australie, Chine, Bahreïn, Canada, Grande-Bretagne, Belgique, Italie, Japon, Russie et Etats-Unis, le compte est bon. Lewis Hamilton a remporté 10 courses - en 11 poles - cette saison sur les 16 disputées, soit 62,5% de succès sur la saison. Il n’est plus qu’à une course de son score l’an dernier et à trois de celui de Sebastian Vettel, lors de son sacre en 2013. Et comme il reste les Grands Prix du Mexique, du Brésil et d’Abu Dhabi, Hamilton peut rêver d’égaler l’Allemand.

43 : comme son nombre de victoires en carrière

Avec son succès aux Etats-Unis, son 43e en carrière, il passe devant Sebastian Vettel (42) et Ayrton Senna (41). Il est le troisième plus grand pilote en nombre de victoires derrière Michael Schumacher (91) et Alain Prost (51). Dès la saison prochaine, la place du Français sera menacée par ce Lewis Hamilton, implacable gagneur et sérieux jet-setter.