Le gouvernement autrichien autorise la tenue de deux GP en Autriche les 5 et 12 juillet

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Lewis Hamilton (Mercedes) au GP d'Autriche
Le champion du monde en titre, Lewis Hamilton | AFP - JOE KLAMAR

Le gouvernement autrichien a donné son accord pour que les organisateurs du Grand Prix de F1 organisent l'épreuve sur le circuit de Spielberg le 5 juillet prochain, ainsi que la semaine suivante au même endroit. La Formule 1 tient enfin la première épreuve de sa saison 2020, qui devrait se dérouler à huis clos. Ces deux dernières saisons, il avait été remporté par le Néerlandais Max Verstappen.

C'est la fin d'un long tunnel. La Formule 1 va enfin lancer sa saison 2020. Après les annulations des Grands Prix d'Australie, des Pays-Bas, de France et de Monaco, les monoplaces vont se lancer à Spielberg, le 5 juillet, pour la première épreuve de la saison qui sera suivie, une semaine après, par une deuxième course sur le même circuit.  Presque trois mois après la date initiale du lancement de la saison, qui devait avoir lieu en Australie. L'Autriche sera donc la terre du retour du paddock, dans un concept unique, dû au contexte de Covid-19. Le gouvernement autrichien a donné son accord pour la tenue de ces deux événements.

"Les deux courses de Formule 1 les 5 et 12 juillet 2020 à Spielberg, en Styrie, se dérouleront sans spectateurs", écrit le ministère de la Santé dans un communiqué, estimant que "les organisateurs ont présenté un concept de sécurité complet et professionnel" de prévention contre l'épidémie de coronavirus.

La F1 en "circuit fermé"

Le gouvernement avait prévenu que le projet de lancer la saison sur le Red Bull Ring de Spielberg, qui accueille un GP depuis 2014 dans le centre du pays, ne serait validé que si les organisateurs pouvaient apporter toutes les garanties de sécurité sanitaire. "En plus de mesures d'hygiène strictes, le concept prévoit également des tests et des bilans de santé réguliers pour les équipes et tous les autres employés", précise le communiqué du ministère. "L'élément crucial sera la coordination étroite entre l'organisateur et les autorités sanitaires régionales et locales", ajoute Vienne.

Le gouvernement souhaitait notamment que l'évènement soit organisé en "circuit fermé", c'est-à-dire sans contact avec l'extérieur, à l'exception des Autrichiens impliqués dans la gestion de la course. Des médias autrichiens ont évoqué l'organisation de vols spéciaux pour acheminer les écuries.

L'Autriche a enregistré moins de 700 décès du Covid-19, et a progressivement allégé depuis mi-avril les restrictions mises en place pour combattre l'épidémie et n'a pas enregistré de rebond des contaminations.