Lewis Hamilton MacLaren fumée arrière voiture GP Allemagne 2010
Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) | AFP - Christophe Stache

Le coup de force d'Hamilton

Publié le , modifié le

Lewis Hamilton a remporté le GP de Belgique, dimanche à Spa-Francorchamps. Il devance Mark Webber (Red Bull) et Robert Kubica (Renault) pour signer son 3e succès de l'année. Le Britannique de McLaren s'empare de la tête du Championnat du monde. Felipe Massa (Ferrari) est 4e. Parti en 21e position, Michael Schumache est 7e. Dans une course perturbée par la pluie, Fernando Alonso (Ferrari) et Jenson Button (McLaren) ont été contraints à l'abandon sur casse mécanique.

La pluie était attendue et elle a répondu présente parintermittence, rendant le circuit de Spa-Francorchamps particulièrementglissant. En tête de bout en bout, Lewis Hamilton a d'abord profitéd'un mauvais départ de Webber, placé en pole position mais 7e aupremier virage, la fameuse épingle de la Source. Puis le Britannique,champion du monde 2008, a totalement maîtrisé la course jusqu'au 44e etdernier tour. Seule petite frayeur, au 35e tour, alors que la pluie semettait à tomber, le pilote McLaren a fait un passage dans un bac àsable de la dernière chicane et frôlé les protections, puis il estrentré au stand pour changer de pneus.

Sur la ligne, il devanceMark Webber (Red Bull-Renault) et le Polonais Robert Kubica (Renault),qui confirme les belles dispositions de sa monoplace remaniée.L'Australien, bien remonté après son départ raté, a doublé Kubica dansles stands, pendant le dernier changement de pneus. Ce troisième succèsde la saison, après la Turquie et le Canada, permet à Hamilton des'emparer de la tête du Championnat du monde pour trois points petitspoints devant Webber. A six courses de l'arrivée, les deux hommesrepoussent la concurrence très loin. Les deux coéquipiers du duoaustralo-britannique ont été victimes toute désignées du jour.

SebastianVettel, transparent toute la course, auteur de mauvais choixstratégiques et de fautes de conduite, prend une anonyme 15e place. Lepilote Red Bull, pris dans plusieurs accrochages, a même poussé JensonButton (McLaren) à l'abandon après l'avoir percuté. Une pénalité pourl'Allemand qui lui coûte de précieux points à l'arrivée. Autre candidatau titre mondial, Fernando Alonso (Ferrari) a fait les frais du retourde la pluie en fin d'épreuve, terminant l'épreuve dans la barrière deprotection après avoir été heurté par Rubens Barrichello en tout débutde course. Son coéquipier Felipe Massa s'en sort mieux et prend la 4eplace. Parti en 21e position sur la grille, Michael Schumacher aréalisé une sacrée remontée. L'Allemand entre dans les points (7e).

Déclarations :

Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault), 2e: "Je suis très heureux de cette 2e place et des points qui vont avec, après le départ que j'ai pris, car c'était facile de repartir sans rien à cause d'une petite erreur en piste, dans les stands ou sur le muret. Pendant le tour de formation, j'ai senti quelque chose; alors on a fait un petit réglage sur l'embrayage, mais visiblement ça n'a pas marché. Je ne veux pas critiquer l'équipe parce qu'ils ont fait un super travail tout le week-end. Le départ ne s'est pas passé comme prévu, ce n'était pas idéal de perdre autant de places, mais heureusement ce n'est pas Monaco ou Barcelone, où les positions ne changent pas souvent pendant la course. Ce n'était pas un Grand Prix normal en terme de stratégie. On avait le même moteur que lui (Robert Kubica) et il était très à l'aise aujourd'hui. Quand il s'est remis à pleuvoir, Robert a freiné encore plus tard que moi devant son stand et ça a fait la différence (entre la 2e et la 3e place). Après, il fallait juste ramener la voiture. Peu de gens auraient pu prévoir que les trois premiers des essais finiraient la course dans le même ordre, dans de telles conditions c'était une grosse cote. C'est trop tôt pour décider s'il nous faut une stratégie différente de McLaren, mais si on arrive à battre Lewis (Hamilton), on sera très bien..."

Robert Kubica (POL/Renault), 3e: "Les conditions étaient difficiles en début de course. Au 2e tour, dans l'Eau Rouge, j'ai vu que Lewis (Hamilton) passait un peu large, alors j'ai pris la corde mais j'ai perdu le contrôle de la voiture et j'ai perdu une place sur Jenson (Button). Au virage suivant, c'est Sebastian (Vettel) qui m'a passé. Le premier arrêt au stand s'est très bien passé, le deuxième un peu moins. J'étais en train de revenir sur Lewis, juste avant cet arrêt, et j'ai changé des trucs sur mon volant, en prévision des pneus pluie qu'on allait me mettre. J'étais distrait et j'ai freiné trop tard devant le stand, ce qui a bloqué les roues. J'ai même touché des mécanos, mais ils n'ont rien, heureusement. Cette erreur nous coûte la 2e place, mais c'était quand même un bon week-end. Personne ne pensait qu'on pourrait être aussi compétitifs à Spa, toujours dans le Top 5 de toutes les séances. On a eu un bon rythme, on a fait de bonnes choses, on a eu plus ou moins de chance, selon les moments, et le F-Duct (diffuseur soufflé) a bien fonctionné. J'espère qu'on va pouvoir continuer comme ça, et le circuit de Singapour devrait nous convenir".

Classement de la course

1. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes) les 308,052 km en 1 h 29:04.268
(moyenne: 207,510 km/h)
2. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 1.571
3. Robert Kubica (POL/Renault) à 3.493
4. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 8.264
5. Adrian Sutil (GER/Force India-Mercedes) à 9.094
6. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 12.359
7. Michael Schumacher (GER/Mercedes) à 15.548
8. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) à 16.678
9. Vitaly Petrov (RUS/Renault) à 23.851
10. Jaime Alguersuari (ESP/Toro Rosso-Ferrari) à 29.457
11. Vitantonio Liuzzi (ITA/Force India-Mercedes) à 34.831
12. Pedro de la Rosa (ESP/Sauber-Ferrari) à 36.019
13. Sébastien Buemi (SUI/Toro Rosso-Ferrari) à 39.895
14. Nico Hülkenberg (GER/Williams-Cosworth) à 1 tour
15. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) à 1 tour
16. Heikki Kovalainen (FIN/Lotus-Cosworth) à 1 tour
17. Lucas Di Grassi (BRA/Virgin-Cosworth) à 1 tour
18. Timo Glock (GER/Virgin-Cosworth) à 1 tour
19. Jarno Trulli (ITA/Lotus-Cosworth) à 1 tour
20. Sakon Yamamoto (JPN/Hispania-Cosworth) à 2 tours

Abandons: Fernando Alonso (ESP/Ferrari), Jenson Button (McLaren), Bruno Senna (Hispania), Rubens Barrichello (Williams)

Classement mondial des pilotes:
1. Lewis Hamilton (GBR) 182,0 pts
2. Mark Webber (AUS) 179,0
3. Sebastian Vettel (GER) 151,0
4. Jenson Button (GBR) 147,0
5. Fernando Alonso (ESP) 141,0
6. Felipe Massa (BRA) 109,0
7. Robert Kubica (POL) 104,0
8. Nico Rosberg (GER) 102,0
9. Adrian Sutil (GER) 45,0
10. Michael Schumacher (GER) 44,0
11. Rubens Barrichello (BRA) 30,0
12. Kamui Kobayashi (JPN) 21,0
13. Vitaly Petrov (RUS) 19,0
14. Vitantonio Liuzzi (ITA) 12,0
15. Nico Hülkenberg (GER) 10,0
16. Sébastien Buemi (SUI) 7,0
17. Pedro de la Rosa (ESP) 6,0
18. Jaime Alguersuari (ESP) 4,0

Classement des constructeurs:
1. Red Bull 330,0 pts
2. McLaren 329,0
3. Ferrari 250,0
4. Mercedes GP 146,0
5. Renault 123,0
6. Force India 57,0
7. Williams F1 40,0
8. Sauber 27,0
9. Toro Rosso 11,0