La violence paralyse le circuit de Bahreïn

Publié le

Les affrontements entre les manifestants qui réclament des changements politiques et la police ont entraîné, jeudi, l'annulation des essais des courses GP2 prévues sur le circuit de Bahreïn. Ces événements renforcent l'incertitude qui pèse sur le Grand Prix de Bahreïn qui doit ouvrir la saison de Formule 1 le 13 mars. Bernie Ecclestone a fait savoir qu'il suivait "les événements de près" et s'en remettrait à ce que les autorités locales "jugeront bon de faire."

Isabelle Trancoën