Hulkenberg (Williams) - Webber Vettel - Red Bull
Hulkenberg (Williams) - Webber Vettel - Red Bull | AFP - JEFFERSON BERNARDES

La surprise Hulkenberg

Publié le , modifié le

L'Allemand Nico Hülkenberg (Williams) partira dimanche en pole position du Grand Prix du Brésil de Formule 1, 18e et avant-dernière épreuve de la saison, après avoir réussi le meilleur temps des qualifications, samedi sous la pluie sur le circuit d'Interlagos. Il s'élancera devant son compatriote Sebastian Vettel (Red Bull) et l'Australien Mark Webber. Le leader du championnat, Fernando Alonso (Ferrari) est cinquième, juste derrière Lewis Hamilton (McLaren).

A l'heure où se joue le titre pour le championnat du monde, Nico Hulkenberg, est venu hisser sa Williams en pole position du Grand Prix d'Interlagos. Au nez et à la barbe des quatre derniers prétendants pour le sacre (Alonso, Webber, Hamilton, Vettel), l'Allemand a profité de la pluie lors de la séance qualificative pour signer la première pole de sa carrière. Une performance, pour ce pilote de 23 ans, qui était encore incertain de pouvoir rester chez Williams la saison prochaine. Actuellement 15e du championnat, avec 18 points et une sixième place comme meilleure performance, Hulkenberg sera l'élément perturbateur d'une course qui s'annonçait déjà agitée. Loin d'un hold-up, l'Allemand a tout simplement balayé toute concurrence pour battre trois fois de suite son propre meilleur temps et planter 1 seconde et 49 millièmes au 2e.

Derrière lui, les favoris ont répondu présent. Sebastian Vettel (Redbull) complète la première ligne tandis que son coéquipier Mark Webber est troisième. Plus important pour l'Australien, il devance ses deux adversaires directs pour le titre, Lewis Hamilton (4e) et le leader du championnat Fernando Alonso (4e). L'Ibère s'est battu mais a dû reconnaitre la supériorité de ses adversaires. En revanche, le rêve prend fin pour Jenson Button (McLaren) qui n'a pas fait mieux que le 11e temps. Le champion du monde 2009, qui devait absolument gagner à Interlagos en espérant que tous ses adversaires s'accidentent ou rencontrent des problèmes mécaniques, s'est rendu la tâche impossible. Devant leur public Rubbens Barrichello s'est emparé de la 6e place sur la deuxième Williams tandis que Felipe Massa a échoué au 9e rang.