Lewis Hamilton sur la Mercedes
Lewis Hamilton au volant de la nouvelle Mercedes W05 | AFP - JORGE GUERRERO

La Mercedes W05 dévoilée et cassée

Publié le , modifié le

L'écurie Mercedes-AMG a dévoilé sa nouvelle monoplace, la W05, lors des premiers essais qui se déroulent à Jerez. Mais les premiers tours de roue de Lewis Hamilton ne se sont pas bien finis, le Britannique terminant ses 16 tours de circuit dans le rail de sécurité. Le bris de son aileron avant a provoqué la sortie de route.

Cela aurait dû être un jour de fête. Elle a été beaucoup moins enjouée que prévu. Comme la plupart des formations du plateau 2014, l'écurie Mercedes a dévoilé sa nouvelle monoplace lors des premiers essais à Jerez. Comme chez Ferrari, le museau de la voiture est clairement très incliné vers le bas. Et les premiers tours de roue ont permis de constater qu'elle était plutôt performante. Seul pilote à couvrir 15 tours du circuit, Lewis Hamilton a néanmoins fini son chemin dans un rail de sécurité.

Le Britannique, champion du monde 2008, a signé un meilleur chrono en 1'27"820, lors de son 17e tour, améliorant de deux secondes son  meilleur temps du matin. Il pointe à 7 secondes du meilleur temps de la  première journée d'essais de pré-saison l'an dernier, réalisé par Nico Rosberg  au volant d'une Mercedes qui présentait cependant beaucoup moins de nouveautés  techniques que cette saison. Aussitôt son temps établi mardi, Hamilton a tiré tout droit au bout de la  ligne droite des stands, dans la première grande courbe, son aileron avant  s'étant brutalement affaissé. "L'aileron avant est passé sous les roues avant et il a tapé fort, de face,  mais il est sorti tout seul de la voiture, sans problème apparent", a dit à  l'AFP un photographe présent dans cette portion du circuit. La W05 a ensuite  été recouverte d'une bâche noire et chargée sur un camion-plateau, l'une des  roues avant, arrachée dans le choc, pendant en dessous du châssis.

La séance, prévue de 09h00 à 17h00, a alors été interrompue par un drapeau  rouge, le temps pour les commissaires espagnols de balayer les nombreux débris  de carbone éparpillés sur la piste, à l'endroit où l'aileron s'était affaissé.

AFP