La Formule 1 condamne les propos de Bernie Ecclestone qui estime que "les noirs sont plus racistes que les blancs"

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Bernie Ecclestone
Bernie Ecclestone | OLI SCARFF / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Grand argentier de la Formule 1 pendant plusieurs décennies, Bernie Ecclestone a estimé ce vendredi sur CNN que "dans de nombreux cas, les noirs sont plus racistes que les blancs". Ces propos ont été condamnés par la Formule 1.

Interrogé sur les problèmes de racisme et les actions menées récemment par la F1 pour diversifier le sport, Bernie Ecclestone, aujourd'hui âgé de 89 ans, a tenu des propos qui ont fait bondir l'instance. "Dans de nombreux cas, les Noirs sont plus racistes que les Blancs", a expliqué l'ancien patron de la F1 à CNN Sports.

Face à ces propos qui interviennent alors qu'un mouvement mondial contre le racisme et les inégalités s'est propagé depuis plusieurs semaines, la Formule 1 a tenu à s'en désolidariser. "Dans un moment où l’unité est nécessaire pour lutter contre le racisme et les inégalités, nous sommes totalement en désaccord avec les commentaires de Bernie Ecclestone qui n’ont pas leur place dans la Formule 1 ou la société", explique un communiqué. La F1 rappelle par ailleurs que "M. Ecclestone n’a joué aucun rôle dans la Formule 1 depuis qu’il a quitté notre organisation en 2017, son titre de président émérite, honorifique ayant expiré, en janvier 2020."

"Stupide d'enlever les statues"

Dans le même entretien, l'homme d'affaires britannique a également évoqué le mouvement Black Lives Matter et les statues enlevées de certains personnages incarnant un passé évoquant notamment la colonisation et l'esclavage. "Je pense que c’est complètement stupide d’enlever toutes ces statues. Ils auraient dû les laisser là. Emmenez les enfants pour qu’ils regardent et étudient pourquoi elles sont là et ce que les gens ont fait et à quel point c’était mal ce qu’ils ont fait", a-t-il indiqué.

à voir aussi F1: Lewis Hamilton manifeste à Londres contre le racisme F1: Lewis Hamilton manifeste à Londres contre le racisme

Par ailleurs Ecclestone s'est dit surpris des déclarations du sextuple champion Lewis Hamilton qui relatait des abus raciaux subis pendant sa carrière, notamment lorsque des spectateurs s'étaient grimés en noir lors du GP d'Espagne en 2008. "Pendant toute ma carrière, je me suis battu contre le racisme, on a jeté des choses sur moi quand je faisais du karting, des fans se sont noirci le visage à l’un de mes premiers Grands Prix, quand j’ai débuté en F1 en 2007", avait révélé Hamilton au Sunday Times. "Je suis surpris que cela le concerne. Je suis vraiment malheureux qu’il ait pris cela au sérieux. Je ne pensais pas que cela le concernait", a lancé Ecclestone.

Lewis Hamilton qui a qualifié la F1 de "sport dominé par les blancs" lors du lancement de l’initiative #WeRaceAsOnea, s'est toujours montré très actif dans la lutte contre le racisme, et plus encore depuis le meurtre de George Floyd qui a "déclenché un sentiment de profonde douleur, d’angoisse et de frustration". La Formule 1 a annoncé jeudi les détails d'un nouveau groupe de travail et d'une nouvelle fondation pour accroître la diversité et l'inclusion. Le président-directeur général actuel de la Formule 1, Chase Carey, a indiqué avoir apporté 1 million de dollars (près de 900 millions d'euros) pour financer le démarrage initial de cette fondation.

France tv sport francetvsport